Revendeurs
Les conseils d'écriture Wattpad_Academy

Revendeurs

Aujourd’hui, nous allons nous concentrer sur les revendeurs. L’un des tous derniers maillons de la chaîne, avant le lecteur. Pourquoi les nommer revendeurs et non libraires, comme tout le monde ? Tout simplement parce que le supermarché du coin qui dispose d’un rayon librairie, le point relais de votre gare, ou même Amazon et ses confrères en ligne, vendent aussi des livres. Il n’y a malheureusement plus que les libraires qui vendent des livres.

 

Un secteur à niveaux

Selon le Syndicat National de l’Edition, il existe trois niveaux de revendeurs. Ses niveaux ne sont pas particulièrement liés à leur qualité, mais plus à leur taille et/ou capacité à vendre. Le 1er niveau regroupe ainsi environ 1000 revendeurs, que ce soit des grandes librairies ou des grandes surfaces spécialisées (Fnac, Cultura, …). Viennent ensuite, les librairies de tailles inférieures et les points presse (qui représentent entre 4 000 et 12 000 points de vente), puis au niveau 3, les tout petits revendeurs (Supermarchés et les sites web notamment). Cela signifierait qu’Amazon, premier supermarché au monde, serait au niveau 3. M’est avis qu’il a tout de même un statut à part…

Vous vous doutez donc bien que les diffuseurs, dont nous avons parlé plus tôt, vont d’abord porter leurs efforts sur les libraires de niveau 1 puis sur ceux de niveaux inférieurs, s’ils ont le temps ou la capacité humaine en tout cas. Voilà pourquoi vous ne trouvez pas forcément tous les livres dans toutes les librairies et en particulier les petites librairies de quartier. Les librairies spécialisées sont, évidemment, un cas à part, puisqu’on n’y trouve qu’un certain type de livres.

Je voudrais vous parler plus précisément des différences de fonctionnement entre les différents types de revendeurs, mais mes connaissances sont malheureusement limitées de ce côté-là. Nous allons donc rester un peu plus concentrés sur les librairies.

 

Fonctionnement d’une librairie

Le travail du libraire est complexe. D’abord parce qu’il doit être capable de comprendre les goûts de ses clients (ce qui n’est pas toujours facile) de manière à bien les conseiller. Par ailleurs, il doit aussi bien connaître tout ce qui se fait dans les domaines qu’il couvre (toujours dans le but de bien conseiller son client lecteur et ne pas lui proposer une romance s’il est fan de zombies et de cannibales). Avec 200 nouvelles sorties journalières, sans compter l’auto-édition, c’est évidemment une mission impossible de tout lire, même en restant concentré sur quelques domaines spécifiques.

Le libraire doit aussi faire mieux qu’internet. Car aujourd’hui, comme nous venons de le voir, ce n’est plus le seul à proposer de la vente de livres. Vous pouvez vous procurer le dernier titre à la mode en même temps que vous faites vos courses, entre le steack haché et la lessive, par exemple. Mieux, vous pouvez le commander sur Amazon (ou Fnac ou Chapitre ou un autre…) depuis votre téléphone portable et vous le faire livrer le soir-même, pour le même prix. Le conseil est donc un plus du libraire, mais entre les blogs littéraires, les bookstagram, les booktub, la presse, les avis sur les sites web et les copains, vous ne pensez pas manquer de conseils… Et vous avez sans doute raison.

Alors le libraire, qui ne peut pas baisser le prix du livre, non seulement à cause de la loi du prix unique, mais aussi parce que sinon il ne peut plus vivre, doit trouver un moyen de vous faire venir en boutique pour lui acheter des romans. Que ce soit par la vente d’objets dérivés, de cartes postales ou autres, ou bien, de plus en plus, en organisant des événements (rencontres, dédicaces, lectures, ateliers d’écriture, …), les libraires doivent faire preuve d’ingéniosité pour attirer et fidéliser le public.

Double problème : tout cela coûte forcément de l’argent (que ce soit en personnel ou en matériel) et puis il faut trouver sans cesse de nouvelles idées.

 

Avec tout cela, on comprend mieux pourquoi le libraire est celui qui marge le plus le prix du livre. En effet, les libraires prennent entre 30 et 40% sur le prix d’un livre. Cela parait énorme, mais si l’on considère que le libraire doit payer le loyer, l’électricité, l’entretien des locaux, un salaire à ses employés, les événements et la décoration de son magasin, sans oublier les impôts et taxes variées, ça devient nécessaire. Car finalement, pour pouvoir vous vendre le livre, le libraire doit l’acheter. Ça peut paraître inutile de le préciser, mais revenons un peu en arrière sur les différents intervenants du livre, si vous le voulez bien. Le distributeur se fait payer par le libraire pour lui livrer un livre qu’il a en stock, mais qu’il n’a pas acheter. Le diffuseur se fait payer par l’éditeur pour parler d’un livre qu’il n’a pas acheter. L’éditeur paie l’imprimeur pour fabriquer le livre et donc font une avance de 15% du montant. Le seul membre de la chaîne à payer le livre est le libraire qui a droit à une réduction de 30 à 40% qu’il doit souvent renégocier d’ailleurs. Il ne pourra gagner de l’argent qu’une fois le livre vendu. Voilà pourquoi tant de libraires rencontrent des problèmes de trésoreries… et finissent par mettre la clé sous la porte, à l’image de la librairie « Au pied de la lettre » à Arras, qui a dû lancer un appel sur Ulule pour tenter de survivre aux banquiers.

Par chance, les libraires bénéficient du droit de retour. Après un certain temps en boutique, si le livre ne s’est pas vendu, le revendeur a la possibilité de renvoyer les invendus au distributeur qui le remboursera (au moins en partie) de son achat. Selon les cas, les frais de retour peuvent être à la charge du libraire.

 

Avec cet article, nous avons fait le tour des principaux intervenants du livre. Il en reste encore de nombreux, travaillant bien souvent pour l’éditeur directement. Nous en parlerons donc rapidement.

N’hésitez pas à intervenir en commentaire.

 

Dario

Wpacademy
<p>La wattpad academy est un collectif bien intentionné sévissant sur... Wattpad, dans le but d'aider les auteurs à progresser et découvrir le monde du livre. Nos articles sont principalement rédigés par Dario, mais parfois aussi par d'autres membres de l'équipe ;)</p>
Back To Top