Des réflexions littéraires Lecture

#Réflexions littéraires : la course au « like »

Salut les amoureux des lettres, ici rêveur au stylo et aujourd’hui nous nous retrouvons pour une nouvelle réflexion littéraire, c’est le titre provisoire des articles réflexion que j’ai commencés. Pour ceux qui se demandent de quoi il s’agit, je vous conseille d’aller lire le premier article sur la fanfiction.
Mais pour ceux qui ont la flemme d’aller voir, il s’agit d’articles où je parle des genres de la littérature, des débats, ou des questionnements qui peuplent le monde littéraire.  Et aujourd’hui, je vais parler d’un phénomène à la fois positif mais très négatif. Il est propre aux plateformes d’écriture « la course au « like » ».

La course au quoi ?

Au like, aux votes, aux lecteurs et à la reconnaissance d’une façon plus générale. Si vous ne voyez pas de quoi il s’agit, sachez que je parle de ces auteurs qui se battent au sens propre comme au sens figuré pour des chiffres. De ceux prêts à tout pour avoir le plus de votes et de commentaires possibles sur leurs publications afin d’avoir un meilleur référencement et classement, toujours dans l’optique d’avoir le plus de lecteurs possibles. Toutefois c’est quelque chose de banal de chercher un petit succès et des lecteurs quand tu écris sur internet. Après tout, les auteurs écrivent pour être lus.
De plus, en apparence cette course paraît saine et elle a des points positifs :
-Les auteurs lisent, commentent, votent beaucoup afin d’être lus en retour, cela favorise les échanges entre auteurs.
-Ils échangent et partagent en masse leurs récits sur différents réseaux et groupes, permettant ainsi de mettre en avant les différentes plateformes d’écriture et leurs écrits.
-La course développe une certaine concurrence entre les auteurs, ce qui crée un certain dynamise sur les sites d’écritures.
-La concurrence encourage certains auteurs à publier de façon fréquente.

Et le négatif dans tout ça ? 

Mais parce qu’il y a un mais ce n’est que la surface. Pour chaque point positif cité précédemment, il y a des points négatifs.

Premier point :  « Les auteurs lisent, commentent, votent beaucoup afin d’être lus en retour ». Beaucoup ne lisent pas et votent pour se faire remarquer. Certains allant même jusqu’à commenter sans avoir lu ou alors ils ont survolé le récit. Il en résulte beaucoup de commentaires stériles et faussés. C’est un plus pour les auteurs qui veulent augmenter le nombre de votes et de commentaires sur les histoires, en dépit d’avoir des lecteurs. Mais pour les auteurs qui veulent être lus et avoir des critiques franches sur leurs œuvres afin de s’améliorer, c’est un moins.

Second point :  « Ils échangent et partagent en masse leurs récits sur différents réseaux et groupes ». Certes par contre, ils partagent trop, beaucoup trop. Certains vont même partager cinq fois le même chapitre en une heure, dans le but de se faire remarquer.  Cela peut se comprendre que les écrivains cherchent à installer une présence sur les réseaux pour avoir de la visibilité. Mais il y a d’autres méthodes comme échanger avec vos lecteurs sur différents sujets, parler de l’avancement de vos histoires, discuter de vos idées d’écritures etc.

Troisième point : « La course développe une certaine concurrence entre les auteurs ». Oui, tant que la concurrence restent saine, ce point demeure positif. En outre, la course n’est pas toujours stimulante. Plusieurs méfaits la parasitent. Il y a déjà eu des cas de cyber harcèlement, c’est même assez fréquent. Pour ceux qui pensent que vous le sauriez, si le harcèlement était si fréquent. N’oubliez pas que le cyber harcèlement prend différentes formes et celui-ci n’a pas besoin d’être un harcèlement de masse pour importuner.
Par exemple les message privés pour faire de la publicité pour vos histoires. Premièrement l’espace privé n’est pas un espace pour faire de la pub, ensuite si le lecteur ne reçoit qu’un message comme ça va, cependant il y a toujours plusieurs messages du genre. Après il y a des formes de harcèlements plus directs comme exagérer la critique d’un récit dans le seul but de décourager son écrivain. Ou inviter au boycott d’une oeuvre parce que l’auteur nous fait de l’ombre ou parce que vous ne l’appréciez pas etc.
De plus il n’y pas que le harcèlement qui parasite la course,  il y a ce que je vais appeler de la concurrence déloyale. Par exemple, sur Wattpad les auteurs font parfois des échanges d’avis, c’est-à-dire que deux auteurs se mettent d’accord pour se lire mutuellement et échanger à propos de leurs récits. Fyctia a aussi le même principe qui se nomme « adopte un lecteur » [N.d.l.r : dans ce cas, c’est l’équipe de Fyctia qui gère l’organisation et vos binômes sont choisis de façon aléatoire].
L’idée est bonne mais dans les deux cas, il n’est pas rare que votre binôme ne vous lise pas en retour ou qu’il fasse semblant de vous avoir lu. Par conséquent, l’accord passé entre vous est profitable pour personne ou pour un seul des binômes. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autre.

Dernier point : « La concurrence encourage certains auteurs à publier de façon fréquente ». Cependant afin d’être accepté par le plus grand nombre, certains sont obligés de simplifier leurs récits ou de les remplir de stéréotypes. Et publier souvent, pousse certains à bâcler leurs chapitres.

En conclusion

Cette course a des points positifs évidents. Cette dernière a aussi l’avantage de créer de l’animation sur les plateformes d’écriture. Par conséquent en tant qu’amoureux des lettres, nous pouvons que nous réjouir qu’il y est une telle osmose  entre auteurs amateurs. Mais la course garde un versant négatif conséquent.
En outre j’aimerais rappeler qu’à trop perdre son temps à courir après les chiffres, les votes et la reconnaissance, vous pouvez perdre le plaisir de lire et en oublier l’essentiel : écrire, partager et avoir des retours sur vos écrits.

Voilà c’est tout pour cette semaine, j’espère que ça vous a plu. Si vous avez des choses à rajouter, des contre-arguments à apporter, faîtes-le dans les commentaires.  Vous pouvez aussi continuer le débat sur le forum  des amoureux des lettres. C’est tout pour moi, c’était squatteur san au stylo, à bientôt.

Désire de rêveur

Desir De Reveur
<p><em>Rédacteur et squatteur du blog à le petite semaine.<br /> </em></p>
https://www.youtube.com/channel/UC62XcZ3cjRremftRy5FP4iQ
Back To Top