Lecture Les chroniques

SP : Revanche par Alison Segond

Bonjour, les amoureux des lettres, aujourd’hui nous nous retrouvons pour une critique, un service de presse qui plus est sur un thriller.

 

Résumé : 

« Augusta, Maine, 2017. Le lieutenant Lexi Nelson a toujours su qu’elle était faite pour poursuivre les criminels et elle excelle dans son domaine.
Mais quand un nouveau meurtre a lieu et qu’elle découvre le corps sans vie et mutilé d’une jeune étudiante, elle comprend très vite que cette enquête sera différente. Car le meurtrier, elle le connaît. Et il compte bien la provoquer… et pourquoi pas finir ce qu’il avait commencé.
Avec l’aide de son meilleur ami d’enfance et coéquipier, l’inspecteur Trenton Harris, elle va devoir affronter son passé…
Surtout qu’elle a l’intention se venger. »

 

Revanche, c’est l’histoire d’une policière chassant un tueur en série  surnommé le boucher auquel elle a survécu, il y a six ans de cela. Le prologue nous plonge directement dans l’action, et notamment quand la police retrouve Lexi. Celle-ci est alors apeurée, blessée et couverte de sang.
Ensuite, nous enchaînons sur le premier chapitre. Nous découvrons une Lexi, devenue policière. Très vite, il nous est décrit une femme forte, entêtée, assez froide et douée dans son métier. Rapidement, l’héroïne doit enquêter sur un tueur en série. Le boucher est de retour. De plus, nous comprenons assez vite que le meurtrier est revenu pour la tuer, pour se venger.
J’apprécie beaucoup cette entrée en matière, nous entrons directement dans l’action. Bien que le personnage principal campe dans un rôle classique  -de  policière -, c’est une bonne idée de suivre une victime qui essaie d’arrêter son ancien bourreau.

Un autre point fort est que son collègue soit un ami d’enfance. Il l’a vue changer et s’éloigner de lui. Il semble avoir une certaine tension amoureuse entre eux, ce qui permet de créer ce parallèle entre la Lexi du passé et du présent ainsi que d’ajouter une pincée de sentiments au récit.

Cependant, quelques détails m’ont empêché d’accrocher au récit. Tout d’abord le manque d’intensité dramatique. Le personnage principal a souvent un trop grand contrôle sur les événements et des déductions souvent justes. En bref, je n’arrive jamais à m’inquiéter pour elle, ce qui retire une certaine une part de frisson, à l’histoire.
En outre l’oeuvre manque d’actions, la romance entre les deux policiers a une trop grande place dans l’intrigue à mon goût. Je n’ai rien contre un peu de sentiments bien dosés mais par moment j’avais l’impression de lire une romance, pas un thriller.
Mais ce qui m’a le plus dérangé, c’est le personnage principal. L’auteur a voulu en faire une femme forte qui affrontait son passé,  mais je ne l’aimais pas. Je vais extrapoler afin de vous expliquer ce qui me dérange. Je ne pense pas me tromper en affirmant que l’oeuvre nous décrit le combat d’une femme qui s’est renfermée sur elle-même. Toutefois, cette dernière s’est prouvée qu’elle pouvait se sortir de situation difficile par ses propres moyens. Mais, cet événement l’a rendu trop solitaire. Par conséquent, elle doit affronter ses traumatismes, en garder le positif et chasser le négatif, faire face à son passé pour grandir et c’est une belle métaphore.
Cependant, si ce qu’elle représente est une bonne chose, la présentation est maladroite et bancale. Premièrement, quand il est présenté un personnage fort ou intelligent, il ne faut pas le dire, mais le montrer par les actions et pensées du protagoniste. Ici, les personnages qui entourent Lexi disent ou sous-entendent trop souvent que c’est une dure à cuire. Ensuite, je la trouve trop arrogante et entêtée. Son attitude m’a souvent agacé, comme ses proches pouvaient l’être d’ailleurs. C’est une bonne chose, l’auteur nous met à la place des proches de Lexi. Toutefois, cet agacement m’a empêché de ressentir de l’empathie pour elle. En effet, ses proches ont appris à la connaître et l’aime donc malgré tout. Moi, à part qu’elle ait un passé difficile, je ne vois pas pourquoi je m’attacherais à elle. Or, l’empathie et l’inquiétude que nous ressentons pour le personnage principal sont importants pour plonger entièrement dans un thriller.
Pour finir avec les points négatifs, les autres personnages sont pas intéressants, puisqu’ils sont un peu renfermés et limités à leur rôle. Ils gravitent trop autour de l’héroïne. Par exemple, son collègue est là pour comparer la Lexi d’avant, et pour jouer le gars inquiet ou amoureux. Parfois, il l’aide dans l’enquête mais sans plus. De plus, son frère est là parce que c’est son frère, mais aussi parce qu’il travaille dans la police et ainsi de suite. Je comprends que ce ne soit pas nécessaire de développer les personnages secondaires mais leur donner un peu plus caractères rend plus vivant une oeuvre.

Pour conclure, nous avons là une histoire bonne dans l’ensemble. Le récit est bien narré. Les bases et les différents enjeux de l’intrigue sont faciles à comprendre. Les scènes d’actions sont bien menées et claires. Toutefois, il manque à ce thriller de la tension, du caractère et du suspens pour que je puisse l’apprécier.

 

Desir De Reveur
<p><em>Rédacteur et squatteur du blog à le petite semaine.<br /> </em></p>
https://www.youtube.com/channel/UC62XcZ3cjRremftRy5FP4iQ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top