Ecriture Les conseils d'écriture

A bas la page blanche !

Ah la page blanche ! Cette terrible ennemie que tous écrivains redoutent. Cette démone se joue de nous. Elle nous menace, se cache avant de nous attaquer de plein fouet. Et une fois qu’elle est installée, il devient bien difficile de s’en séparer.

Alors que faire contre cette saleté ?

Le premier conseil serait d’éviter de la considérer comme une adversaire. Oui, elle nous embête (le mot est bien faible pour exprimer notre désamour envers cette saligote). Pourtant, il y a quelques points positifs à ressortir de cette période sèche pour nous les amoureux des mots. Mais quoi ? Pensez à tout ce temps libéré de vos emplois du temps ! A toute cette énergie que vous pouvez utiliser pour autre chose ! Laissez votre déprime de côté, et profitez de cette pause d’écriture pour voir le monde, passer du temps avec vos amis et votre famille… Matez-vous tous les Harry Potter ! Lancez-vous dans la confection de bougies étincelantes ! En bref, exploitez ce petit intermède pour réaliser de nouvelles choses.

Le second conseil serait de booster votre imagination par tous les moyens ! Essayez-vous à de nouveaux loisirs et expériences. De cette façon, vous contribuerez à élargir votre univers et champ d’horizon. Or, plus votre cerveau emmagasine de nouvelles images, sons et émotions, plus madame l’inspiration pourra venir vous souffler dans l’oreille de nouvelles aventures !

Mais… je comprends ô combien il peut être difficile de vivre une période de vide en écriture. J’imagine donc que vous aimeriez avoir des conseils plus pratiques pour retrouver la foi et l’amour de l’écriture. Mauvaise nouvelle, la recette miracle n’existe pas. Mais ! Il y a des pistes de recherches. 😉

Lisez beaucoup et de tout (les journaux, le magazine Chasse et pêche, des nouvelles, de la poésie, des albums pour enfants…)

Essayez-vous à d’autres genres (en sortant de votre zone de confort, madame l’inspiration pourrait revenir vers vous).

Fixez-vous des objectifs (ces petits buts pourraient vous motiver à poursuivre l’écriture).

Faîtes-vous accompagner (non… il n’est pas question ici de voir un psychologue. Mais, ne restez pas tout seul dans votre déprime. Plus on est fou, plus on rit ! Entourez-vous de compatriotes de déprime !).

-Continuez d’écrire. Forcez-vous à n’écrire ne serait-ce qu’une phrase par jour ou un mot, afin de garder une habitude.

-Corrigez, réécrivez d’anciens textes. Ce temps peut être l’occasion de retravailler des textes oubliés, en les modifiant vous pourriez retrouver l’envie d’écrire.

-Trouvez votre raison d’écrire. On écrit tous pour une raison : être publié, faire un tri dans nos émotions… Il est important de comprendre quel est votre moteur pour écrire. En le retrouvant, l’écriture reprendra sens pour vous. Madame l’inspiration devrait dès lors revenir vers vous.

-…

Bon… pour les plus réfractaires à ces idées, il existe aussi des méthodes moins orthodoxes, comme invoquer Satan, danser nu autour d’un feu de joie un soir de pleine lune, chanter la macarena en plein spectacle de Noël… Je reste, toutefois, assez songeuse sur leur degré d’efficacité ;).

En somme, ne vous prenez pas la tête pour cette affaire de page blanche. Prenez cette pause avec le sourire et légèreté. C’est un temps de repos que votre cerveau vous offre avant de vous assommer de récits en tous genres. Profitez s’en ! L’inspiration reviendra ;).

Et si vous n’êtes pas convaincus par mon speech, venez-nous-en parler dans les commentaires ou par MP. Nous serons ravis d’échanger avec vous ! Vous n’êtes pas seuls 😉 !

A bientôt et d’ici là, portez-vous bien !

Clémence.

Clémence
<p>Rédactrice et administratrice du blog.</p> <p>Une amoureuse des livres, au service d'autres amoureux des lettres !</p>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top