Ecriture Les interviews d'éditeurs

Les coulisses des Editions Ethen

Bonjour chers lecteurs et auteurs !

Pour débuter cette nouvelle année nous avons décidé de vous faire découvrir l’envers du décor des maisons d’édition.

Pour cette deuxième semaine, je vous propose de partir à la découverte des Éditions Ethen. Une maison d’édition familiale située dans le Cher depuis bientôt 1 ans.  Partons à la rencontre de Sylvain Yardin, l’éditeur et la fondateur de la maison d’édition.


 

∼Bonjour, pouvez-vous vous présenter ?

« Je suis Sylvain Yardin, j’ai bientôt 34 ans (dans un mois). J’ai écrit 8 livres dont les thématiques sont souvent la société, le handicap, le regard de l’autre. J’ai gagné le 3e prix d’Alain Fournier en 2015 avec « Le bien vivre ensemble » préfacé par l’ex-ministre de l’éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem. Je suis également animateur d’ateliers d’écriture agréés par l’éducation nationale pour travailler sur des thématiques bien précises. Et depuis 6 mois j’ai ouvert les Éditions Ethen. »

 

∼C’est un beau parcours !  Qu’est-ce qui vous as amené à créer les Éditions Ethen ?

« Ce qui m’a amené à créer les éditions c’est que j’ai vécu 8 ans dans une maison d’édition, où je n’avais aucune information que ce soit sur les ventes, les salons du livre etc. Et puis il y a 6 mois on m’a dit que j’avais les capacités de le faire du coup, je l’ai créée. Aujourd’hui, j’ai tenu mes promesses. Je suis très à l’écoute des auteurs, de l’équipe. Je fais plein de salons du livre pour permettre une visibilité des auteurs. J’essaie de faire le maximum et d’être à l’écoute et aux soins des personnes qui m’entourent. »

∼Comment crée-t-on une maison d’édition alors ? Je suis curieuse de savoir ^^.

« Je me suis fait enregistré auprès de la chambre des commerces, de la CCI (Chambre des Commerces de l’Industrie), de la préfecture, et j’ai actuellement un soutien de la BGE du Cher (là où j’ai créé la société), du club des entrepreneurs, Initiative Cher (qui est une organiation aidant les créateurs ou les entreprises en développement sur le plan financier) et de pôle emploi ! »

∼Et ensuite l’appel aux manuscrits commence ?

« Nous avons un comité de lecture qui réunit 5 personnes d’âges différents. On peut nous envoyer les manuscrits soit via le site internet soit par mail à manuscrit.editionsethen@gmail.com. A ce moment-là, c’est le nombre de votes qui l’emporte et ensuite il faut compter entre deux à trois mois pour être publié car nous recevons beaucoup d’ouvrages en ce moment ! »

∼C’est super et le délais reste correct ! Qu’est-ce qui vous anime dans votre métier et vous donne envie de continuer malgré les difficultés ?

« Le plaisir de voir mes auteurs satisfaits de la publication de leurs ouvrages et de faire des salons du livre souvent tous les week-end où ils peuvent être présents. Les voir heureux me satisfait amplement. »

∼Racontez-nous une anecdote, un moment marquant dans la maison d’édition ?

« Le moment le plus marquant c’est lors du dernier salon du livre à Rosny-sur-Seine. On est venu me voir pour me dire « vous êtes les Éditions Ethen, je vous vois souvent sur internet » cela prouve qu’en 6 mois l’image des éditions a déjà fait son effet. J’ai signé avec un ancien footballeur professionnel il y a quelques semaines, et je vais signer avec un député de l’assemblée générale de la Côte d’Ivoire. Je suis content de voir que la maison d’édition plaît et attire. »

 

∼Félicitations ! Parlez-nous de l’histoire des Éditions Ethen. D’où est venue l’idée de créer cette maison d’édition ?

« Ethen est le diminutif de Seth Éden. Il y a 9 ans, j’ai été produit par les internautes et en tant que chanteur sous ce pseudo. Et en voulant séparer les deux univers cela a donné Ethen sachant que j’ai gardé pour le logo, le paradoxe que j’aime : la guerre et l’amour avec comme symbole une flèche et la plume d’édition. »

∼C’est un peu l’esprit de votre maison d’édition finalement : la flèche pour décrire l’ambition et la plume pour l’amour et la convivialité ? Qui travaille dans les coulisses des Éditions Ethen ?

« Oui effectivement ! Je veux vraiment qu’on ait tous cet esprit-là, celui de la convivialité et de la famille. Nous avons dans l’équipe, 5 personnes pour le comité de lecture, un chargé de communication, un graphiste, un gestionnaire. »

∼Parlez-nous un peu plus de ce comité. De qui est-il composé ? Quelles sont leurs responsabilités ?

« Le comité de lecture a pour mission de lire les ouvrages, de donner un avis favorable ou défavorable en expliquant le pourquoi… Nous avons une personne travaillant dans le social, un auteur, une chroniqueuse, une passionnée de littérature et moi-même. »

∼C’est très diversifié pour permettre différents points de vue ? 

« Oui c’est le but de la maison d’édition, qu’on soit diversifiés. »

∼Quelle est la devise ou la maxime des Éditions Ethen ?

« La devise c’est de satisfaire les auteurs et les promouvoir en faisant le maximum pour eux. Ce que nous souhaitons c’est de rester une famille. C’est le plus important. Être là pour les uns et les autres. »

∼C’est vrai que beaucoup d’auteurs ont peur d’être peu soutenus ou lâchés une fois le contrat d’édition signé. Justement, quelles sont vos relations avec les auteurs ? Et les lecteurs ?

« Nous sommes souvent au téléphone. J’essaie malgré le travail d’être le plus possible à l’écoute des auteurs, d’être disponible pour eux. Il n’y a pas de de statuts professionnels, de hiérarchies entre les personnes qui travaillent avec moi et les auteurs. C’est vraiment une famille qui est née. Je veux vraiment me différencier et étant de nature hyper sociable j’ai une facilité pour la communication. »

 

∼C’est important en effet. Parlons un peu plus du côté éditorial. Comment décrivez-vous votre ligne éditoriale ?

« Je n’ai pas de ligne éditoriale. Je veux vraiment donner la chance aux auteurs de proposer leurs univers. C’est pour cela que le comité de lecture existe. »

∼La maison d’édition s’adresse à tous les lecteurs et les auteurs ?

« Exactement. Nous avons tous les styles d’ouvrage : du thriller, polar, romance, fantastique, société, jeunesse, bientôt de la BD. »

 

∼Que se passe-t-il entre le moment où un manuscrit arrive chez vous et celui où il est publié ?

« Je contacte l’auteur pour lui dire que son manuscrit est validé. Ensuite, je le mets en relation avec le graphiste Benjamin pour qu’ils voient ensemble ce qui a été réalisé. Puis, nous sommes de nouveau en contact pour tout ce qui est fautes d’orthographe, tournures de phrases, mise en page, et, dans les 3 mois qui suivent, le manuscrit est publié. »

∼Finalement le comité fait office de correcteur ?

« Non en tant que correcteur il y a moi et d’autres personnes avec qui je collabore. Je corrige certains manuscrits et je travaille également avec des correcteurs. »

∼Qu’est-ce qui compte en premier quand vous ouvrez un manuscrit ? Sur quels critères sélectionnez-vous les livres que vous choisissez de publier ?

« Rentrer dans le sujet, que celui-ci nous attire dans la passion, l’intrigue, le suspens et nous donne envie d’avancer dans la lecture pour savoir la suite de l’histoire. »

∼Qu’est-ce qui est au contraire rédhibitoire ? 

« Du déjà-vu ! Que l’ouvrage ne nous emporte pas. »

∼Il ne faut pas que l’on s’ennuie c’est certain ^^. Comment se passe la promotion du livre une fois les corrections terminées ?

« La promotion se passe par le biais de Brice Lejuez qui est notre chargé de communication. Il réalise le communiqué de presse et l’envoie à nos contacts médias etc. puis je fais la promotion lors des salons du livre. Nous en faisons énormément depuis la création de la société. Nous avons annoncé ceux jusqu’en juin via le site www.leseditions-ethen.com  »

∼En ce moment beaucoup d’auteurs hésitent entre l’édition et tente l’aventure de l’auto-édition. Chacun aimerait vivre de leur métier d’auteur. Que propose les Éditions  Ethen pour faire face à cette inquiétude ?

« Je propose déjà un pourcentage des ventes plus intéressant qu’une maison d’édition classique, de les aider dans la promotion, et offrir une visibilité importante que ce soit dans la communication ou de la disponibilité des ouvrages en version papier ou numérique. »

∼Qu’est-ce qui démarque les Éditions Ethen des autres maisons d’édition ?

« La simplicité des personnes qui sont dans l’équipe, la disponibilité et l’écoute, être présent, répondre aux questions des auteurs/autres… nous voulons vraiment nous démarquer par notre côté famille. »

 

∼Je pense que vous avez des projets pour l’année 2019 ?

« En 2019 à part les salons j’ai le projet de créer mon propre salon du livre, faire une formation dans l’impression et espère avoir ma propre imprimerie. Et pleins d’autres surprises pour les un ans des Éditions Ethen. »

∼ On hâte de voir ça !  C’est la fin de cette interview. Merci d’avoir répondu à nos questions. 

« Merci à vous pour m’avoir permis de parler de la maison d’édition et de son futur. »

 

Je remercie encore une fois les Éditions Ethen pour le temps accordé à cette interview et pour leur fraîcheur.

 

J’espère que cette découverte vous a plu aussi. Quant à nous on se retrouve prochainement pour une nouvelle aventure dans les coulisses. 

FeizaS.

 

 

FeizaS
<p>Rédactrice et administratrice du blog.</p> <p>Passionnée de tout et de rien, mon esprit vagabonde au fil de mes lectures.</p>

2 thoughts on “Les coulisses des Editions Ethen

  1. En tant qu’auteur, chez Les Éditions ETHEN, je peux assurer, que tout ce qui a été dit, est correct. Non seulement Sylvain est là, mais il est présent dans nos moments de doute. Il fait tout pour mettre en avant la maison d’édition.J’ai suivi tout le début des Éditions ETHEN et je suis super ravie de tout ce qui a été faits. Bravo à l’équipe qui sans eux rien ne pourrait être fait

    1. Contente que l’interview t’ait plu. C’est vrai que Sylvain semble très accessible et c’est un point à ne pas négliger quand on choisit une maison d’édition. Tu es auteure dans quel genre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top