Les interviews d'éditeurs

Les coulisses d’Inceptio éditions

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, c’est à mon tour de vous faire découvrir une jeune maison d’édition. Il s’agit d’Inceptio éditions, éditeur dynamique et proche de ses lecteurs ! Je vous laisse faire la connaissance d’Ophélie.

  • Pour commencer en bonne et due forme, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

« Bonjour,
Je suis Ophélie Pourias, jeune femme de 32 ans ( oui je me vois encore jeune 😉 ). Je suis une passionnée des livres depuis toute petite. Je les dévore, les collectionne, les chouchoute. J’ai d’ailleurs transmis ma passion à mes enfants ! Je suis aussi une passionnée d’art, de peinture, de chant, bref tout ce qui touche à l’artistique !
Je suis la directrice de communication d’Inceptio éditions, maison d’édition que j’ai créée avec mon associé Guillaume Lemoust De Lafosse. […]
Je travaille depuis quelques années pour le Groupe La Poste au niveau du Réseau, et ai donc aussi ma maison d’édition, qui a été créée le 2 juillet 2018. »

Vous cumulez donc deux emplois ! Quel courage ! Est-ce que ça n’est pas trop difficile de jongler entre deux métiers ? Est-ce aussi le cas pour votre associé ?

« Mon associé se consacre lui pour le moment qu’à la ME. J’ai des obligations par rapport à mon travail actuel et dois donc prendre des dispositions. A l’avenir, c’est de pouvoir travailler à 100% pour la ME qui est mon objectif !

C’est assez intense comme rythme, mais je suis une passionnée et une hyperactive donc tout roule pour moi ! Quand je bosse pour la ME, pour moi ce n’est pas du travail, c’est ma passion que j’exerce. »

  • J’ai donc cru comprendre que vous étiez deux fondateurs ! Mais, j’aimerais en savoir un peu plus sur le fonctionnement en interne. 

 « Nous sommes tous les deux associés, avec chacun son rôle dans l’entreprise. Le mien est donc toute la partie communication sur les réseaux sociaux, organisation d’événements tels que les séances de dédicaces, les salons, les animations etc. Je pilote aussi le comité de lecture Inceptio. J’ai en charge une quinzaine de lecteurs passionnés, qui lisent, scrutent et critiquent les manuscrits que je leur
envoie.

Mon associé gère toute la partie éditoriale et commerciale. […] Il était commercial dans une entreprise auparavant, et s’est consacré à l’écriture ensuite. Il a sorti deux livres et a publié d’autres histoires sur une plateforme d’écriture. »
« Nous avons une correctrice professionnelle qui travaille avec les auteurs sur leurs textes et procède aux corrections nécessaires.
Nous avons un graphiste qui réalise, avec les idées des auteurs et les nôtres, les couvertures de nos parutions. »

  • C’est une bonne petite équipe qui fait fonctionner Inceptio éditions finalement ! J’aurais aimé en découvrir davantage sur la fondation d’Inceptio éditions.

Après tout, vous êtes une toute jeune maison d’édition puisque vous m’avez dit l’avoir créée en juillet 2018. Mais, pouvez-vous nous en dire plus ? 

 « La maison a été créée le 2 juillet 2018, mais est pensée et réfléchie depuis plus longtemps que ça. C’est un projet que mon associé a mûrement travaillé pendant de longs mois. Il m’a proposé de me joindre à lui pour appuyer le domaine communication. Nous nous sommes donc lancés ensemble en février 2018 et tout a démarré à partir de là ! »

Pourquoi avoir voulu créer une maison d’édition ?

« La lecture est une passion que l’on a en commun. Guillaume ayant écrit et moi ayant fait partie d’une autre ME, nos expériences font que créer notre ME était une évidence ! »

Quels sont vos objectifs ? Vos ambitions ?

« Nos objectifs et ambitions sont de nous faire connaître du plus grand nombre, de fidéliser nos lecteurs et d’être disponibles pour eux. 
Il y a énormément de maisons d’édition donc notre ambition est de se faire une place dans le monde littéraire et garder en tête notre idée première de faire de notre ME une maison conviviale, dynamique et proche des lecteurs. »

Quels sont vos projets à long terme ?

« Nos projets à long terme sont de nous généraliser dans nos styles littéraires. De faire un maximum de salons, d’interventions, et de communication pour toucher un public plus large encore ! »

D’où vient le nom « Inceptio éditions » ? Quelle signification porte-t-il ?

« Inceptio signifie « commencement » en latin. Nous trouvions que cela correspondait tout à fait à notre début d’aventure ! Le démarrage pour nous d’une histoire que l’on nous souhaite longue ! »

D’ailleurs… pourquoi avoir choisi Angers pour vous installer, et non Paris ?

« Nous sommes tous les deux angevins, donc nous nous sommes tout naturellement implantés dans le Maine-Et-Loire. Paris… ma foi… On verra dans quelques années 😉 ! »

  • Ah ah ! On vous souhaite de vous faire connaître par le plus grand nombre alors ! 😉 J’ai fait un p’tit saut sur votre site pour mieux comprendre votre ligne éditoriale. Il faut dire qu’elle m’intrigue !

J’ai cru comprendre que vous publiez des livres fantastiques, de la SF, du thriller, de la romance mais aussi des dystopies. Finalement, quelle est votre ligne directrice ?

« Effectivement, notre première collection est tournée sur l’imaginaire, c’est ce qu’on a le plus reçu ! Et nos premières parutions ont été découvertes très tôt donc nous sommes restés dans ce style. C’est un choix de notre part. Il nous fallait choisir un style pour pouvoir proposer une ligne éditoriale claire, ne pas se disperser pour pouvoir être cohérent et efficace.
Mais lorsque nous ré-ouvrirons les propositions de manuscrits, la ligne se voudra généraliste. »

Vous ciblez ainsi un public large ?

« Nous ciblons tout public. Nos parutions sont différentes les unes des autres, donc selon le livre nous aurons des personnes d’âges et de sexes différents. »

Je sais qu’il y a tout un travail éditorial qui se fait en amont avant de publier un livre. Je me demandais comment vous sélectionniez les manuscrits, et comment vous travailliez ensuite avec les auteurs. 

« Dans nos auteurs, il y en a qui nous ont envoyé leur manuscrit, que l’on a étudié, d’autres que nous avons remarqué sur des plateformes et avec qui nous avons pris contact ensuite. »

« Si nous décidons de le publier, nous voyons avec eux tout ce que l’on peut modifier, améliorer, retravailler. Tout se fait ensemble et chacun a son mot à dire ! C’est important c’est comme cela que l’on souhaite travailler. Ensuite, la correctrice retravaille tout avec l’auteur. Et enfin le graphiste crée les couvertures. L’auteur donne son avis, ce qu’il veut etc. pareil pour nous.
Chacun donne ses idées et le graphiste nous propose plusieurs maquettes, et on fait le tri pour ne retenir que la meilleure ! »

Vous êtes allés regarder sur des plateformes littéraires, étonnant ! Est-ce que vous lisez souvent des récits publiés sur ces plateformes d’écriture ? 

« Nous avons un compte Wattpad. Nous jetons donc des coups d’œil sur ce qui s’y passe ! Même nos membres du comité y font les curieux si le cœur leur en dit ! Nous participons d’ailleurs à deux concours sur Wattpad. Le premier est un partenariat entre la WattpadAcademy et Inceptio. « Le passeport de l’édition » est un concours que nous avons lancé avec l’équipe. Ils s’occupent de sélectionner les manuscrits, un comité les étudie, et enfin on nous envoie les cinq meilleurs. A nous de les étudier et de voir si nous souhaitons en publier ! Ce concours est fini et on attend les résultats pour les prochains mois. Et nous avons un partenariat aussi avec « Les Chantilly Awards » qui est actuellement ouvert ! Plusieurs ME y participent. Les manuscrits sélectionnés seront proposés aux différentes ME et nous verrons si nous trouvons une pépite parmi les auteurs !

Je suis curieuse… En tant que professionnelle du livre, que pensez-vous de ces plateformes d’écriture ? 

« Pour moi, je trouve ces plateformes très enrichissantes ! Libre à tout le monde de s’exprimer comme il le souhaite, de pouvoir lire ce qui lui plaît. On peut dénicher de très belles plumes ! Parfois les gens écrivent mais n’osent pas sauter le pas de l’édition. C’est une opportunité pour les uns comme pour les autres de se faire connaître. Tout le monde à cette chance de pouvoir s’exprimer … et c’est gratuit donc accessible à tout le monde ! »

Finalement, vous qui recevez de nombreux manuscrits et qui lisez sur ces plateformes, qu’est-ce qui distingue un bon récit d’un mauvais ? 

« Je ne dirais pas la plume, pas plus que l’orthographe, ou encore l’imagination de l’auteur. C’est un tout ! Mais il faut que ce « tout » justement soit cohérent ! Que l’auteur ne se perde pas dans sa chronologie.
En fait, il faut que l’on soit transporté, qu’on sente que l’auteur y ait mis tout son cœur, qu’il soit bien travaillé et réfléchi. »

  • Enfin, je me posais des questions par rapport à votre place dans le monde de l’édition. On sait qu’il est concurrentiel. 

Etant une maison d’édition naissante, comment faîtes-vous pour vous faire connaître du grand public ? Vous allez être présents au festival Rue des livres à Rennes. Est-ce que vous comptez sur les salons littéraires pour vous faire connaître ?

« Nous nous faisons connaître du public surtout par le biais des réseaux sociaux avec nos différents comptes. Mais aussi comme vous le dites, en faisant un maximum d’animations à l’extérieur ! Cela passe par les salons qui seront assez nombreux, les dédicaces, les émissions de radio, notre présence en grandes surfaces ou encore ma chaîne Youtube. La proximité est très importante pour nous, donc les salons sont parfaits ! On peut interagir avec les lecteurs, partager, cela est très enrichissant ! »

Je vois :). De plus, face à une masse éditoriale déjà importante et de nombreux concurrents, quelle est votre politique vis-à-vis du livre ? Désirez-vous publier beaucoup d’ouvrages, parfois en dépit de la qualité des écrits, ou désirez-vous limiter vos sorties ?

« Comme dit un peu plus haut, nous fonctionnons au coup de cœur, ce qui veut dire que tous les livres que nous publions, on y croit ! Nous privilégions donc la qualité à la quantité. On était partis sur une base de quinze ouvrages à l’année. Si nous n’en trouvons que dix, nous ne nous « forcerons » pas à en éditer d’autres pour atteindre l’objectif qu’on s’était fixé. A l’inverse, si on trouve dix-sept, les dix-sept trouveront leur place chez Inceptio ! »

Finalement, comment vous démarquez-vous des autres maisons d’édition ?

« Nous jouons sur la proximité auteur-lecteur, et la visibilité de nos livres dans un maximum d’endroits ! Sur notre site internet, les achats de brochés sont toujours accompagnés d’un marque-page. Les précommandes sont toujours dédicacées.
Enfin, nos membres VIP bénéficient tous les mois de remises exclusives Web. Nous sommes avant tout des passionnés, donc c’est de pouvoir partager cela avec le plus grand nombre qui nous pousse et nous motive tous les jours à aller encore plus loin !
Je vous remercie de m’avoir donné la possibilité de parler de ma passion et de pouvoir vous la présenter ! »

Je remercie Inceptio éditions et Ophélie, pour avoir bien voulu répondre à mes nombreuses questions ! Ce fut un plaisir d’en découvrir davantage sur cette jeune maison d’édition prometteuse ! 

J’espère que cet article vous a plu ! 

Je vous dis à bientôt ! Et d’ici là, portez-vous bien !

Clémence.

Clémence
<p>Rédactrice et administratrice du blog.</p> <p>Une amoureuse des livres, au service d'autres amoureux des lettres !</p>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top