Ecriture Les interviews d'Ă©diteurs

Les coulisses de Snag Editions

Bonjour tout le monde ! 🌟

Aujourd’hui on part Ă  la dĂ©couverte d’une maison d’Ă©dition fervente des romans  fantastiques pour adolescents et plus : il s’agit de Snag Édition . J’ai eu l’honneur de partager un moment avec Roman Naudin, fondateur de Snag Édition. 


 

~  Alors tout d’abord pouvez-vous vous prĂ©senter ?

« Je suis Roman Naudin directeur éditorial du label SNAG qui publie des romans de l’imaginaire destinés à un public à partir de 13 ans. »

~  Qu’est-ce qui vous passionne dans ce mĂ©tier ?

« Je suis un lecteur frénétique depuis l’adolescence et le métier d’éditeur a été le prolongement naturel de cette passion. Ce métier est séduisant dans la prise de risques, en allant déceler un texte qui pourra être défendu au mieux auprès des lecteurs. »

 

~  Quels sont les livres qui vous ont inspiré indirectement dans la création de Snag Éditions ?

« Les romans d’anticipation comme Le Meilleur des mondes d’Aldous Huxley ont Ă©tĂ© primordiaux pour moi ou encore les romans de Pierre Boulle et Stevenson, PĂ©rochon ou encore HG Wells. Le film de Richard Fleischer Soleil vert a Ă©tĂ© dĂ©cisif Ă©galement. Dans ce type de fictions, les enjeux de notre Ă©poque sont transposĂ©s dans une utopie afin de faire rĂ©flĂ©chir sur des thèmes primordiaux comme l’écologie, l’avenir de nos sociĂ©tĂ©s… Mais SNAG est aussi un label tournĂ© vers l’aventure, la Fantasy avec ses codes littĂ©raires merveilleux dont certains romans majeurs comme Narnia m’ont Ă©galement profondĂ©ment inspirĂ©. »

~  Comment est né Snag Éditions ? Quelles étaient vos motivations ?

« J’ai créé Marmaille et compagnie en 2013, label de création d’albums jeunesse inventifs. Nos albums s’adressent à des enfants entre 3 et 11 ans. Je voulais les accompagner dans l’adolescence avec un label consacré aux romans de l’imaginaire, il s’agit d’un prolongement naturel en réalité. Dans l’esprit, la même création, la même inventivité, le même punch afin de publier des textes différents et dont nous serions fiers. »

~  Pourquoi ce nom ?

« SNAG veut dire « accro » ou « addict » en anglais, c’est un mot familier utilisé principalement aux Etats-Unis pour parler d’une dépendance forte et incontrôlée. J’aime beaucoup cette idée appliquée à la littérature car la lecture est un monde dans lequel, lorsqu’on y entre – et surtout durant l’enfance et l’adolescence – cela transfigure une vie. »

~  Snag Éditions est destinĂ© plus Ă  un public d’adolescents que d’adultes ?

« Il existe une expression rebattue pour évoquer cela, des livres « crossover » capables d’émouvoir à la fois un public adolescent et adulte. C’est le cas pour SNAG. Un roman comme les Trois mousquetaires plaît tout aussi bien aux jeunes lecteurs qu’aux plus anciens. »

~  Racontez-nous une anecdote, un fait marquant en tant qu’Ă©diteur chez Snag Éditions ?

« Sur le salon de Bologne, j’ai l’occasion de discuter chaque année, et ce depuis une dizaine d’années déjà, avec certains éditeurs italiens que j’apprécie particulièrement pour le catalogue qu’ils ont construit et leur inventivité. Et à l’occasion de la sortie de SNAG, j’ai été très honoré que ces mêmes éditeurs soient intéressés par nos romans Jeune Adulte à peine sortis. »

 

~  Parlez-nous de votre ligne éditoriale ?  

« Publier une nouvelle gĂ©nĂ©ration d’auteurs de l’imaginaire dĂ©fendant des romans fondateurs : fantasy, fantastique, anticipation, contemporain, pop culture. Des titres faits pour s’Ă©vader aux confins du rĂ©el. »

~ Avec l’appellation Snag fiction, publiez-vous des fanfictions ?

« Non ce n’est pas dans notre idée. »

~ Quelle est la devise de la maison d’Ă©dition ?

« De jeunes étoiles arrivent… Une nouvelle génération d’auteurs se dévoile avec des romans de l’imaginaire fondateurs : fantasy, anticipation, contemporain, pop culture.
SNAG joue la Supernova. »

~ Qui travaille dans les coulisses ?

« Nous sommes une vingtaine de personnes entre les lecteurs, Guillaume le directeur artistique en interne, l’éditrice Sarah, côté presse et événementiel nous travaillons avec Elodie et Cécile, Céline pour l’aspect Editing pur. Je n’oublie pas ensuite l’équipe de diffusion chez Interforum représentée par Valérie et Jordane. Enfin, nous travaillons avec un agent, Daniela à l’international pour présenter nos romans à l’étranger. »

 

~Comment se passe la sĂ©lection d’un livre ? Quelles dĂ©marches faĂ®tes-vous pour trouver vos prochaines publications ? Sur quels critères les sĂ©lectionnez-vous ? Qu’est-ce que vous recherchez Ă  la lecture d’un livre ?

« Nous travaillons avec un comité de lecture et j’échange chaque semaine avec lui. La décision me revient à chaque fois et j’essaie de voir dans quelle mesure un nouveau manuscrit éclaire différemment notre catalogue, celui-ci se construisant patiemment, les titres éclairant les uns les autres comme une constellation. »

~ Qu’est-ce qui fait un bon livre ? Qu’est-ce qui vous convainc de le publier ? Au contraire qu’est-ce qui est rĂ©dhibitoire ?

« Le coup de cœur reste le critère absolu et surtout devenir addict à l’univers de l’auteur. C’est tout ce qui compte pour nous. »

~ Comment se déroulent la distribution et la diffusion pour que chaque livre puisse trouver son public et être vu ?

« Interforum, notre diffuseur, nous défend au mieux et il y a entre nous beaucoup d’écoute, d’échanges, de propositions d’animations. C’est très fécond ; il ne faut pas oublier qu’un éditeur est un homme de lettres qui exerce une fonction aussi commerciale. »

~  Vos couvertures sont très belles, je trouve et donnent toutes envie !

 ~ Comment se passe leur conception ? ĂŠtes-vous en lien avec l’auteur ?

« Je travaille étroitement avec un directeur artistique que nous avons engagé à plein temps et en interne pour son œil, sa sensibilité très forte à la littérature et à l’édition. Guillaume se nourrit de musiques, de séries, de films et d’une culture très large. J’associe les auteurs dès le début du travail de recherche d’une couverture, nous faisons un brief ensemble pour dégager de grandes lignes graphiques et lui donner nos intentions. De l’échange naît toujours un consensus. J’avoue qu’une couverture réussie, ce sont souvent des dizaines et des dizaines d’essais avant de trouver la bonne. »

~  Avez-vous plusieurs collections ? Si oui, pouvez-vous nous en dire plus ?

« Oui, 5 : La compagnie Descartes, Lune pourpre, La Réserve sauvage, Snaggy Fiction et Supernova. Cinq grands univers répartis entre fantasy, anticipation, fantastique, culture pop et romans contemporains. »

 

~  Qu’est-ce qui vous dĂ©marque des autres maisons d’Ă©dition ?

« Comme Marmaille et compagnie, notre label de création jeunesse, l’idée est de découvrir de nouveaux auteurs stars. »

~ Votre but est de faire découvrir des nouveaux auteurs stars ! Est-ce que vous publiez des auteurs issus des plateformes en ligne ?

« Oui cela peut être le cas. »

~ Faîtes-vous des concours ou partenariats ? Si oui, pouvez-vous nous en dire plus ?

« Oui avec de nombreux blogs, sites internet, librairies. Je suis très proche des lecteurs et je réponds à leurs courriers et mails sans intermédiaires, c’est très important à mon sens que l’éditeur puisse être présent auprès des lecteurs directement. Le fait de faire gagner des ouvrages et de pouvoir être présents lors de ces moments-là est une vraie satisfaction pour moi. »

~ Quels sont vos projets d’avenir ?

« Nous allons publier ces prochains mois trois premiers romans de jeunes auteurs fantastiques, les prémices de nouvelles collections ambitieuses. »

~ D’accord très bien ! Merci d’avoir pris le temps de rĂ©pondre Ă  mes questions. Un dernier mot pour la fin ?

« Merci pour cet entretien Feiza ! »

 

Je remercie Snag Édition pour le temps accorder à cette interview en espérant que cela vous ait plu. 

 

On se retrouve très bientĂ´t pour d’autres dĂ©couvertes et surprises ! 

FeizaS. 

FeizaS
<p>Rédactrice et administratrice du blog.</p> <p>Passionnée de tout et de rien, mon esprit vagabonde au fil de mes lectures.</p>

2 thoughts on “Les coulisses de Snag Editions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top