Ecriture Les interviews d'éditeurs

Dans les coulisses de Fantasy Editions

Bonjour tout le monde ! 📚

Aujourd’hui on part à la découverte d’une maison d’édition associative axé sur les romans fantaisies et fantastiques : il s’agit de Fantasy Édition . J’ai eu l’occasion de parler avec les trois membres Teresa, Coralie et Olivier. 


∼ Bonjour alors pouvez-vous tout d’abord vous présenter ? 

« Alors comme nous sommes trois nous allons répondre de manière collective à savoir Teresa, Coralie et Olivier ^^ »

 ∼ Qu’est-ce qui vous anime et vous donne envie de continuer malgré les difficultés ?

« Vraiment, c’est d’abord l’amour des textes et ensuite la personnalité des auteurs (es), et enfin, cet espoir de faire bouger les lignes : qu’un inconnu dépasse ce statut et devienne une écriture ou une pensée qui compte. »

∼ Racontez-nous un moment marquant, une anecdote dans la maison d’édition.

« En 2014, nous avions eu une superbe mise en avant dans une Fnac de nos dernières sorties. À cette époque nous nous distribuions par nous-mêmes. Tête de gondole et tout. Après un mois, le décompte fut un complet fiasco. Un formidable coup de poing dans le ventre ! Sur sept livres, un seul sortait son épingle du jeu ; le même qui déjà fonctionnait bien en numérique (entre trente et quarante ventes par mois). J’étais comme un boxeur groggy. Avant de tomber, je regroupe mes dernières forces et j’appelle le directeur de diffusion qui depuis 2012 nous renvoyait dans les cordes avec son refus de nous diffuser. Je lui dis : « Il faut nous aider… un de nos livres mérite vraiment d’avoir une meilleure mise en avant… ». Il me répond : « Oui, le Comment mieux écrire, une histoire et réussir… », « Oui ! Celui d’Olivier Lusetti. » Bref je vous le fais court, mais ce directeur de diffusion (Cyrill.V.) s’active et début 2015 ce livre est pris en coédition pendant un an et demi aux éditions Marie B pour y être testé. 1 200 ventes plus tard, ce guide d’écriture nous ouvre la diffusion nationale pour tous nos autres auteurs fin 2016. »

 

 

∼ Parlez-nous de l’histoire de la maison d’édition. D’où vous est venue l’idée de créer Fantasy Editions ? Pourquoi ce nom ?

« Nous tenions un forum d’écriture [rêve de fantasy] et nous avions découvert de bons textes que notre comité de lecture avait validés. Le nom vient du fait que nos premiers récits provenaient de la littérature de l’imaginaire et plus exactement du genre fantasy. Les Lettres R.C.L sont les acronymes de Réécriture, Corrections, Lecture. Ce qui nous donne : Fantasy-editions.rcl »

∼ Qu’est-ce qui vous a décidé à vous lancer dans l’aventure ?

« Sur 5000 manuscrits reçus par an, un seul livre est publié. [Sources : Livres Hebdo ; France 24 ; Le Figaro Littéraire ; Publishroom ; SGDL ; CNL ; Ministère de la Culture et de la Communication ; Observatoire de la BnF]. On n’est souvent jamais mieux servi que par soi-même. »

∼ Qui travaille dans les coulisses ?

« Alors il y a trois associés bénévoles. Teresa qui s’occupe de trouver les finances pour continuer chaque année l’aventure et sort sa loupe de correctrice sur toutes nos parutions. Coralie qui procède à la P.A.O (n.b. Publication Assistée par Ordinateur) de toutes les parutions et anime la charte graphique. Et enfin Olivier qui est en tant que directeur littéraire, il choisit les textes, les travaille avec leur auteur et ensuite les soumet au comité de lecture. Le comité  est formé de Tessa, de Coralie et de trois autres bénévoles dont un journaliste professionnel et des auteurs maisons quand ils peuvent se libérer du temps.

Nous faisons appel à Michel Borderie pour les illustrations. »

∼ Quelle est la devise ou la maxime de Fantasy Editions ?

« Trésors d’aventure, Richesse d’écriture. »

 

∼ Comment décrivez-vous votre ligne éditoriale ?

« La collection Art & Fantaisie publie des essais pratiques sur l’art de l’écriture, pour que l’incroyable symphonie inachevée dans votre tête prenne vie sous vos doigts devenus baguettes de chef d’orchestre. Mais aussi des recueils poétiques où le fantastique enjambe le pont des réalités et marche à vos côtés. 

La collection du Numérique au Fantastique a pour but de sortir de l’ombre les auteurs de demain. Elle offre une première tribune numérique pour leurs nouvelles, plus rapides à composer, plus faciles à lire, que les romans chronophages et à plus grand risque financier pour l’éditeur. Sitôt qu’un récit court s’élèvera à 350 transferts, il figurera dans une future anthologie (numérique et papier). Celle-ci verra le jour dès qu’une dizaine (au minimum) de récits courts atteindront le nombre de téléchargements requis. FANTASY-EDITIONS.RCL a l’honneur de proposer un appel à textes permanent où tous les gagnants recevront un contrat d’édition pour une publication numérique.

La collection Fantasy & Aventure offre des fictions haletantes aux scénarios captivants faisant la part belle à un imaginaire peuplé d’êtres surnaturels, mythiques ou légendaires.

La collection Fantasy Historique, publie des œuvres porteuses d’une âme, des romans d’aventures singuliers ayant en commun : réflexion, divertissement, fantasy, richesse d’écriture et où la magie côtoie un monde réaliste.

Cette collection a pour but, dans les genres SFFF, policiers et thrillers teintés de fantastiques, de promouvoir les mini-romans ou nouvelles de formats romans et les récits courts (ne dépassant pas les 200 pages), faisant la part belle à l’intérêt du lecteur avec des histoires musclées possédant un univers et des personnages fouillés offrant un inoubliable voyage vers l’ailleurs. Les œuvres sélectionnées pour le Prix du récit fantasy rentrent dans cette collection.

La prochaine collection se nommera Tendons du style et s’ouvre à la littérature blanche : Des romans de vie ayant en commun une grande qualité littéraire tout en ne cédant rien au rythme et ayant pour thème la différence et la connaissance de l’autre. »

∼ A quel public Fantasy Editions s’adresse-t-il ?

« Le public est plus ciblé pour les adolescents et les adultes ».

∼ Que se passe-t-il entre le moment où un manuscrit arrive chez vous et celui où il est publié ?

« Le chemin habituel mais c’est surtout beaucoup de réécritures en parfaite collaboration avec l’auteur. »

∼ Qu’est-ce qui compte en premier lieu quand vous ouvrez un manuscrit ? Sur quels critères sélectionnez-vous les livres que vous choisissez de publier ? Que recherchez-vous ?

« Le style, la situation, une vision personnelle et un récit qui fait sens. »

∼ Qu’est-ce qui, au contraire, est rédhibitoire ?

« Ce qui peut être éliminatoire ce serait un style basique. Des idées clichées. Un début verbeux. Un récit cousu d’invraisemblances. Un auteur aveugle à ses erreurs et sourd au travail de réécriture. » 

 

 

∼ Comment se passe la promotion du livre une fois les corrections terminées ?

« Une fois les corrections finies les livres sont diffusés par les huit commerciaux qui proposent nos livres en librairies. Notre diffusion est nationale ainsi que notre distribution tout est  externalisé sur Paris. Le travail sur les manuscrit lui se fait en interne (mise en page, correction, travail éditoriale).

Ensuite, la promotion se fait par la communication sur Facebook est aussi importante pour rester connectés. Les auteurs peuvent aussi participer à plusieurs festivals : le Festival méditerranéen Polar et aventure pour les lauréats du Prix du récit Fantasy, au Festival international de la création littéraire pour ceux du Prix Alcibiade et des Tendons du Style. »

∼ Proposez-vous des concours durant l’année ? Si oui, pouvez-vous nous en dire plus ?

« Oui c’est le Prix Du Récit Fantasy. Le but de ce prix est de mettre sous la lumière des œuvres littéraires et originales portant un même thème, et appartenant majoritairement à l’Imaginaire/Extraordinaire (SFFF). Les lauréats sont à la fois des auteurs confirmés, et de talentueux écrivains en herbe méritant la sortie de l’ombre. Le « Prix du récit  Fantasy », fondé par Olivier Lusetti couronne chaque année cinq mini-romans ou nouvelles de « format roman ». La remise du prix a lieu lors du déroulement annuel du Festival Méditerranéen Polar et Aventure de la ville de Port Barcarès. Il est l’un des points forts de cette manifestation. Le jury du « Prix du récit Fantasy » est placé sous la présidence d’honneur du C.M.L (Centre Méditerranéen de Littérature) de Perpignan et de son représentant légal, son président : M. André Bonet qui est aussi Secrétaire Général des Prix Méditerranée et Spiritualités d’aujourd’hui, et membre du Conseil supérieur de la langue française.

Le Prix des Tendons du style de l’imaginaire littéraire est né de l’association d’un éditeur et de la formation R.C.L militant pour que chacun puisse bénéficier d’un enseignement sur la création littéraire. Ce Prix a le souci du style. Il ambitionne de couronner aujourd’hui les écrivains talentueux qui façonneront demain, principalement dans la littérature de l’imaginaire, mais aussi blanche ou noire. Ce Prix s’adresse aux jeunes de — 27 ans jamais édités (lycéens, étudiants) et ensuite à tous les + 28 ans (édités ou non). Il propose des appels à textes dans les formats : mini-romans (entre 8 000 et 18 500 mots) et nouvelles (entre 2500 et 6000 mots) pour les 14-20 ans. Tous ont le choix entre deux sujets proposés (2019 : l’Intelligence artificielle ou la Vengeance). Le genre de prédilection pour le Prix est celui appartenant majoritairement aux littéraires de l’imaginaire : anticipation, science-fiction et science-fantasy, tout en laissant une part aux littératures blanches ou noires, mais teintées de fantastique.

Le Prix Alcibiade, prix du Récit philosophique et de l’imaginaire sont des prix littéraires destinés à de jeunes candidats. Ils recompenseront deux catégories réparties en tranches d’âge. La première de 16 ans à 20 ans, c’est-à-dire la jeunesse des lycées et principalement celle qui en terminale découvre la philosophie. La seconde de 21 ans à 27 ans, — les jeunes adultes — constituée obligatoirement par d’anciens lycéens de séries générales et technologiques, qui seront, soit des étudiants inscrits en philosophie ou en littérature, soit inscrits dans un tout autre cursus. Ou bien encore en fin d’études et engagés dans la vie active. Dans tous les cas, les candidats devront présenter un vif intérêt pour la philosophie.

Pour l’année 2018/2019, première année d’expérimentation du Prix, seule la jeunesse (16 — 27 ans) des Académies de Nancy-Metz, Strasbourg et Montpellier pourra participer.

Pour plus de précisions voici le lien :  https://www.fantasy-editions-rcl.com/prix-du-rcit-fantasy

 

∼ Quelles sont vos relations avec les auteurs publiés ? Et les lecteurs ?

«  Les relations sont plutôt bonnes dans l’ensemble. Nous sortons en moyenne cinq romans et cinq guides d’écriture par an. Et nous essayons de suivre chacun de nos auteurs et de pousser en avant les lauréats de nos prix littéraires. Principalement en travaillant avec eux sur de nouveaux livres ou en les amenant à écrire d’autres textes pour par exemple faire un recueil ou passer de la nouvelle au roman. »

∼ En ce moment beaucoup d’auteurs ont peur de choisir l’édition classique et tente l’aventure de l’autoédition. Un grand nombre aimerait vivre de leur métier. Quelles remédiations propose Fantasy Editions pour faire face à cette inquiétude ?

« L’édition traditionnelle est un vrai parcours du combattant, on peut donc comprendre que l’on puisse se tourner vers l’autoedition. »

 

 

∼ En quoi Fantasy Editions se démarque-t-il des autres maisons d’édition ?

« Nous avons des guides d’écriture et nous proposons une formation en création littéraire Rcl  (432 € pour neuf mois de cours) et un service d’analyse de manuscrits (150 € par tranche de 9000 mots, avec suivi de la réécriture sur neuf mois) avec l’expertise d’un formateur littéraire sur les quatre points cardinaux d’un récit [idée & histoire, style, personnage et scénario & structure] pour accompagner tous les écrivains indépendants. »

∼ Comment expliquez-vous le succès de la maison d’édition ?

« Notre petite réussite repose principalement sur tous nos services d’accompagnement à l’écriture (guide d’écriture, formation à distance, intervention dans les lycées) ; et sur ce souci d’exigence, nous amenant à éditer des auteurs écrivant des textes possédant suffisamment de qualités pour espérer voguer avec succès sur le bouche-à-oreille. Je pense à Fabrice Pittet qui fait de l’héroïque fantasy humaine (un formidable auteur dans la lignée de David Gemmell) ou à Olivier Lusetti, qui avec Sun Tzu le stratège et le sorcier, vient d’écrire le premier roman français sur Sun Tzu (Fantasy historique). »

 

 

∼ Quels sont les projets pour l’année 2019 ?

« Un centre de formation en création littéraire rayonnant en Occitanie, dont le siège serait à Perpignan, afin de pérenniser au mieux notre existence et aider le plus grand nombre à entrer dans la culture de l’écriture. »

∼ Un dernier mot pour la fin ?

« Le génie est une longue patience, évitons-lui l’inutile errance. »

 

Merci à Fantasy Editions d’avoir bien voulu répondre à mes questions !

 

Quant à nous on se retrouve très bientôt pour une chronique cette fois-ci.

FeizaS.

 

 

FeizaS
<p>Rédactrice et administratrice du blog.</p> <p>Passionnée de tout et de rien, mon esprit vagabonde au fil de mes lectures.</p>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top