Actualités Le forum des initiatives

#Forum des initiatives. Episode sept : DéjàLu ou le réseau social pensé pour les lecteurs !

Bonjour à tous, 

C’est avec une grande joie qu’aujourd’hui je viens vous présenter une nouvelle initiative littéraire. J’ai découvert par hasard le réseau social DéjàLu, une plateforme pensée pour les petits et grands dévoreurs de livres ! J’ai rapidement accroché à l’idée et j’ai eu envie de vous en parler !

Pour mieux comprendre ce qu’était DéjàLu, j’ai eu la chance de rencontrer et d’interviewer Fati, la fondatrice de DéjàLu à l’occasion du salon Livre Paris ! Je vous laisse donc découvrir le compte-rendu de cette belle rencontre ;).

*La première question que j’aime poser en début d’interview est, qui es-tu ? Nous sommes tous curieux d’en savoir plus sur toi !

Je m’appelle Fati. Je suis la fondatrice de DéjàLu. Je suis maintenant une grande lectrice mais je ne l’ai pas toujours été. En fait, j’aimais lire quand j’étais plus jeune et puis j’ai perdu ce goût de la lecture. J’assimilais la lecture à une activité qui demandait une forte activité intellectuelle. Mais, grâce à un livre, je me suis remise à lire. 

Sinon, j’ai d’autres passions : les séries, les voyages, le sport, sortir avec mes amis… 

*Puis, j’aime bien en savoir plus sur le parcours professionnel des interviewés, histoire de comprendre vos chemins avant d’arriver là. Alors… quel est ton parcours ? 🙂

J’ai passé un bac S, avant de m’orienter vers l’art. J’ai fait une prépa art, avant de me lancer dans l’architecture. Puis, je me suis intéressée à la communication, le digital m’intéressait beaucoup.

« Je rêvais de faire de la pub. »

J’ai obtenu mon diplôme de com’ et de marketing avec spécialité en digital. J’ai bossé quelques années et puis j’ai décidé de créer DéjàLu. 

*Tu as redécouvert un amour pour la lecture grâce à un livre, avant de créer ta propre plateforme dédiée au partage et à la recommandation de livres. Quel retournement de situation ! Peux-tu nous parler de ce déclic, de ce livre qui a réenclenché cette passion des mots ?

Non, je ne veux pas le dire. Pas parce que j’en ai honte, mais parce que ce livre m’a parlé à moi. Il m’a permis de retrouver cet amour de la lecture mais il ne parlera pas à d’autres personnes comme il m’a parlé à moi. 

Tout ce que je veux dire, c’est que l’aspect qui doit ressortir de la lecture c’est le plaisir. C’est le plus important pour moi. Je suis assez anti-snobisme littéraire. Ce n’est pas parce que tu ne lis pas de classiques que tu n’as pas le droit d’aimer lire. 

« Juste lis, apprécie ! »

*Il est grand temps d’en découvrir plus à propos de DéjàLu même si j’ai pu apercevoir déjà des facettes de ce réseau social. Pour nos lecteurs qui ne connaissent pas DéjàLu, est-ce que tu peux définir ce que c’est ?

Quand on aime un auteur, on a tendance à lire tous ses livres. On reste donc dans notre zone de confort. DéjàLu est là pour trouver les livres qu’on aurait jamais pensé lire et qui pourtant, pourraient nous plaire. 

On a souhaité répéter la relation que l’on a avec nos proches quand on s’échange nos lectures. Le problème c’est que l’on est souvent limité dans nos discussions. Chacun a son univers et s’y cantonne, ce qui ne permet pas toujours de trouver de nouvelles lectures intéressantes. 

On a donc trouvé une solution qui analyse les goûts de lecture de nos utilisateurs. C’est un algorithme en fait qui s’en occupe. En renseignant notre profil, en mettant ce que l’on a aimé comme livres, ce que l’on recommande comme livres, il connaît les goûts de chacun. Puis, il va comparer l’expérience de l’utilisateur avec d’autres personnes de la plateforme. Il va faire ressortir les points communs qu’il peut avoir avec les autres lecteurs, il va trouver les livres qu’ils ont aimé et qui pourraient correspondre à chacun. 

A chaque fois que l’utilisateur recherche une recommandation, il reçoit 10 livres proposés à chaque rechargement de la page. Tu peux donc tomber sur des best-sellers mais aussi des livres qui t’étaient inconnus. 

« On te fait découvrir de nouveaux auteurs. »

Donc finalement, même une personne qui lit beaucoup ou qui lit de la grande littérature peut se retrouver à lire un manga. C’est tout l’intérêt, de justement pousser chacun à élargir son horizon littéraire. 

*Les objectifs sont donc de guider les lecteurs vers les livres leur correspondant au mieux. Mais DéjàLu a-t-il d’autres objectifs ?

On cherche à développer la curiosité littéraire de nos utilisateurs. On veut que les gens lisent plus et qu’ils prennent surtout plaisir en les lisant. 

Puis, on travaille actuellement sur l’échange entre les lecteurs. Nous allons mettre en place des clubs, que l’on appelle clubs livresques. L’objectif est de donner un espace virtuel pour échanger entre lecteurs. On a essayé de créer un espace qui allie à la fois les discussions que l’on peut avoir sur les groupes de discussion messenger et à la fois le forum. On espère que ces clubs seront fédérateurs de communautés. L’idée c’est de rassembler des gens qui se ressemblent autour d’un contenu livresque, de faire rencontrer des univers de livres/de lecteurs. 

*Je suis curieuse d’en savoir plus sur les origines de DéjàLu. Quand a été créé DéjàLu ?

DéjàLu a été créé en mars 2017 mais pensé avant. Je l’ai créé seule même si j’ai eu l’idée avec une amie, et puis les autres associés se sont joints ensuite. 

*C’est donc tout neuf cette start-up ! Pourquoi avoir créé DéjàLu ?

Avec une pote, on n’aimait pas forcément lire et en plus, on ne lisait pas la même chose. Quand j’ai repris la lecture et elle aussi, on a commencé à se recommander des livres. Le problème c’était que l’on tombait toujours sur les mêmes livres. C’était principalement des best-sellers (car davantage mis en avant). On a alors pensé à une solution pour les bébés lecteurs comme nous, pour les aider à trouver les bons livres pour eux. DéjàLu était donc pensé pour ceux qui n’aimaient pas lire à la base, puis on se rend compte que de plus en plus on a des grands lecteurs qui viennent. Eux ont envie de lire autre chose, et ne savent pas où trouver les livres. 

*J’ai cru lire qu’un de vos slogans était une citation de J.K Rowling : « Si vous n’aimez pas lire, c’est que vous n’avez pas trouvé le bon livre ». Est votre modo/votre slogan ?

Cette citation résume ce que l’on a envie de faire. Mais, on a développé un autre slogan qui résume aussi nos objectifs. 

« Lire est et devrait rester un plaisir, 

Se délecter de ses lectures est essentiel,

C’est la vision que nous proposons à notre communauté, 

Les délecteurs. »

*C’est une très belle ligne directrice. J’adhère complètement au message et je me reconnais dans ton parcours. Je n’ai pas toujours aimé lire, jusqu’à ce que je découvre LE livre qui a tout changé. Face à tant d’objectifs, j’imagine que vous êtes plusieurs à gérer la boîte !

Il y a donc moi, la fondatrice. Puis, deux autres associés se sont ajoutés (Hicham et Richard) pour s’occuper de la partie création, développement du site, et présence sur les réseaux sociaux. 

*Je me pose toujours la question des financements quand il s’agit d’une toute nouvelle start-up ! Comment vous en sortez-vous de ce côté ?

Tu as raison, il faut se poser ce genre de questions. 

La start-up a donc été créée il y a deux ans. J’ai d’abord eu de l’argent prêté par mon entourage, soit 10 000€. En soit, ça peut paraître beaucoup, mais pour créer une entreprise et notamment un outil qui demande du développement de logiciel, c’est peu. Avec cet argent, j’ai pu créer (avec de l’aide extérieure), la première version du site. Cette solution a permis de présenter le concept de DéjàLu, pour obtenir des fonds extérieurs. 

On a reçu de l’aide de la BPi et on est soutenus par le labo de l’édition. Les associés aussi se sont greffés au projet et ont ajouté des fonds au projet. 

Puis, par exemple pour le développement des clubs livresques, on est subventionnés par une aide extérieure, l’AIMF (l’Association Internationale des Maires Francophones) qui souhaite promouvoir la diversité littéraire francophone à travers notre solution. 

Après dès que tu crées une entreprise, il faut penser au long terme et à comment tu peux être indépendant financièrement. C’est assez difficile parce que chez DéjàLu, on a nos valeurs et à la fois on a besoin d’argent. On ne veut pas mettre de la pub sur le site. Donc on a trouvé une solution avec les clubs livresques. Ils seront gratuits pour les utilisateurs, mais payants pour les professionnels. 

*Une solution qui permet donc aux utilisateurs d’avoir accès gratuitement à toutes les possibilités du site ! Parmi vos modos, vous cherchez à soutenir les librairies indépendantes ! Bravo ! Comment faîtes-vous pour les aider ?

Sur le site, toutes les fiches des livres renvoient à un lien d’achat en librairie. Sur insta, on propose des recommandations de libraires. On crée aussi des événements avec des librairies. On envoie aussi des mails de sensibilisation.

*Ce sont de bonnes solutions pour aider nos librairies indépendantes ! Justement parlons des activités que vous proposez ! Pourquoi réaliser ces rassemblements de lecteurs ?

On a remarqué que les lecteurs avaient besoin de rencontrer des gens qui leur ressemblent. 

« On veut utiliser le numérique pour le réel. »

Finalement on se réunit entre lecteurs pour parler de livres. Au début, on faisait des jeux et puis maintenant ce n’est que du partage. En fait, ça marche simplement nos rendez-vous. Les gens viennent avec un livre. Tout le monde les dispose sur une table, comme dans une librairie finalement. Seulement, on sait que dans la pièce quelqu’un a lu le livre qui nous intéresse. On peut donc directement en parler avec lui. 

« C’est simple et accessible. »

Et pour l’anecdote, on a créé les apéros livresques parce qu’on voulait créer un événement littéraire mais pas chiant. 

*Des rendez-vous qui finalement vous ressemblent et qui entrent dans votre logique. Est-ce que vous prévoyez d’en faire d’autres ?

Oui, toujours des apéros. Chaque mois, sur des thématiques différentes. 

Pour l’instant ce n’est que sur Paris, mais peut-être ailleurs un jour. 

*Quels sont d’ailleurs vos futurs projets ?

L’objectif est de créer un lien entre les différents pays francophones. On veut donc se déplacer pour faire connaître le principe dans d’autres pays. 

Pour l’instant, on se concentre sur les clubs mais on aimerait bien créer une appli ! 

*J’ai cru comprendre en lisant plusieurs articles sur DéjàLu qu’il y avait 3500 utilisateurs sur DéjàLu. Comment faîtes-vous pour attirer les lecteurs ?

Les petits salons sont l’occasion de parler à de nouveaux lecteurs. Ce qui marche bien, c’est insta ! Ce réseau permet d’être proche de nos lecteurs.

« On est des lecteurs, on parle à des lecteurs. »

On n’a pas un ton formel, on tutoie les utilisateurs, ils viennent nous parler en privé, on organise des concours. 

« Le lecteur est le plus important sur DéjàLu »

On les valorise sur les réseaux. On est proches d’eux, et cette proximité passe avant tout. 

*DéjàLu n’est pas le seul sur le marché. Comment vous démarquez-vous de vos concurrents, comme LivreAddict par exemple ?

Je pense notre côté plus ludique, intuitif. Notre ton aussi et notre manière de parler qui ne sont pas lointaines ou pompeuses. L’idée que l’on met en avant nos lecteurs, ce sont eux qui peuvent élargir la base de données du logiciel. DéjàLu est assez visuel, c’est simple, c’est accessible. 

*Envisagez-vous de faire des partenariats avec d’autres structures ?

On fait déjà des partenariats ponctuels. On est affiliés à des librairies, mais c’est totalement désintéressé puisqu’on y gagne rien. 

*Ce sera tout pour moi. Si tu as quelque chose à dire, fais-toi plaiz’ !

Continuez à lire et à partager vos lectures. 

Et puis gardez en tête, « Si vous n’aimez pas lire, c’est que vous n’avez pas trouvé le bon livre » (J.K Rowling). 

Un grand merci à Fati pour son accueil et sa générosité ! Et bravo à toute l’équipe de DéjàLu pour leur travail !

Alors est-ce que vous aussi vous êtes conquis par cette initiative ? 

Ce sera tout pour aujourd’hui. A bientôt, et d’ici là, portez-vous bien !

Clémence.

Clémence
<p>Rédactrice et administratrice du blog.</p> <p>Une amoureuse des livres, au service d'autres amoureux des lettres !</p>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top