Actualités

Les sorties littéraires de mai 2019 !

Bonjour à tous, 

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour notre rendez-vous mensuel des livres à paraître ! Le mois de mai est encore fleurissant, et riche en belles découvertes ! A vos stylos 😉


 

*Pour ceux qui aiment se faire peur ou se torturer l’esprit…

Dans la toile, de Vincent Hauuy (sortie prévue le 2 mai)

« Isabel Gros est une miraculée. Seule survivante d’une fusillade, elle a passé deux semaines dans le coma. Contrainte d’abandonner sa carrière de critique d’art et ne supportant plus la vie citadine, elle quitte Paris avec son mari, pour s’installer dans leur nouveau chalet, au cœur des Vosges. Souffrant de graves séquelles, Isabel pense se reconstruire grâce à la peinture. Mais le malaise qu’elle ressent dès son arrivée va rapidement se transformer en terreur. »

Au nom du Bien, de Jake Hinkson (sortie prévue le 2 mai)

« Pasteur respecté d’une petite ville de l’Arkansas, Richard Weatherford n’en est pas moins simple mortel, avec ses secrets et ses faiblesses. Car Richard a fauté avec un jeune homme, Gary. Alors le coup de fil qu’il reçoit à cinq heures du matin ne présage rien de bon : le silence de Gary lui coûtera 30 000$, sinon Richard devra dire adieu à sa réputation et – surtout – à sa femme Penny et à leurs cinq enfants qui jamais ne supporteront un tel scandale. Prêt à tout pour empêcher son monde de s’effondrer, le pasteur n’a que quelques heures pour tisser une immense toile de mensonges où piéger son entourage. Mais c’est tout le charme des petites villes : même si leurs habitants prennent des directions différentes, leurs chemins finissent toujours par se croiser… inéluctablement. »

Sadie, de Courtney Summers (sortie prévue le 2 mai)

« Dans la petite ville de Cold Creek, Sadie, 19 ans, ne peut compter que sur elle-même pour élever Mattie, 13 ans. Abandonnées par leur mère toxicomane, les deux sœurs font de leur mieux pour garder la tête hors de l’eau. Le monde de l’aînée s’écroule quand Mattie est sauvagement assassinée.

La police n’a aucune piste sérieuse. Sadie, elle, est convaincue de connaître l’identité du tueur. Partie sur les traces de celui dont elle a juré de se venger, elle disparaît à son tour. Fasciné par l’histoire des deux jeunes filles, West McCray suit l’affaire dans une série de podcasts. Déterminé à faire la lumière sur cette tragédie, il s’emploie aussi à retrouver Sadie avant qu’il ne soit trop tard. »

Le chant de l’assassin, de R. J. Ellory (sortie prévue le 23 mai)

« Tout le monde a un secret.

1972. Condamné pour meurtre, derrière les barreaux depuis plus de vingt ans, Evan Riggs n’a jamais connu sa fille, Sarah, confiée dès sa naissance à une famille adoptive. Le jour où son compagnon de cellule, Henry Quinn, un jeune musicien, sort de prison, il lui demande de la retrouver pour lui donner une lettre. Lorsqu’Henry arrive à Cavalry, au Texas, le frère de Riggs, shérif de la ville, lui affirme que la jeune femme a quitté la région depuis longtemps et que personne ne sait ce qu’elle est devenue. Mais Henry s’entête. Il a fait une promesse, il ira jusqu’au bout.

Il ignore qu’en réveillant ainsi les fantômes du passé, il va découvrir un secret que les habitants de Cavalry sont prêts à tout pour ne pas voir divulguer. »

*Pour les cœurs remplis d’amour, d’amitié, de légèreté, de beauté…

Quand nos souvenirs viendront danser, de Virginie Grimaldi (sortie prévue le 2 mai)

« « Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous
avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous
nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins
non clôturés.
Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs
sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole
qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six :
Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline.
Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons,
nos mémoires, nos vies –, nous oublions le passé pour nous allier
et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus
rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. »
À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs,
Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets
de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié. »

Toutes ces choses qu’on n’a jamais faites, de Kristan Higgins (sortie prévue le 2 mai) 

« La personnalité n’est pas une question de poids. Avant de mourir, la jeune Emerson, obèse morbide gravement malade, remet une enveloppe à ses deux meilleures amies Marley et Georgia, 34 ans, et leur fait promettre de suivre ses instructions. Elles découvrent qu’il s’agit de « La liste de choses à faire quand elles seraient minces », rédigée à 18 ans au camp d’amaigrissement où elles avaient formé leur trio. Décidées à relever le défi lancé par leur défunte amie, les deux jeunes femmes vont devoir apprendre à surmonter leurs peurs et leurs complexes. Marley parviendra-t-elle à se délester de la culpabilité qui la ronge depuis la mort de sa sœur jumelle ? Georgia saura-t-elle trouver les ressources pour s’opposer à sa famille qui ne cesse de la rabaisser ? Munies de leur to-do list, elles sont prêtes à tout oser ! »

Mais sinon, tout va bien !, de Max Deloy (sortie prévue le 2 mai)

« À force de jouer les tragédiens, il a tenté le destin.

Déjà, s’appeler Georges quand on a la trentaine, c’est partir avec un sacré handicap. Mais aujourd’hui, c’est bien le dernier souci de ce père célibataire au bord de la crise de nerfs. Car tout fout le camp. D’abord, sa carrière : s’exhiber en slip kangourou pour une publicité n’est pas exactement ce qu’il avait en tête en embrassant le métier de comédien. Mais pour payer ses factures et conserver l’école de théâtre léguée par ses parents, il n’a pas le choix. Ensuite, il y a Henrik, son fils adoré, surdoué mais exigeant, qui fait fuir tous ses professeurs. Enfin, Georges n’a que quelques mois pour monter Phèdre avec une poignée d’amateurs et une prof incontrôlable. Bilan : c’est la cata. Et quand une nouvelle élève, aussi talentueuse que fascinante, et une préceptrice punk aux cheveux bleus, surgie de nulle part, mettent leur grain de sel dans ce monumental bazar, Georges commence à se demander si les dieux n’auraient pas une dent contre lui. »

Je ne cours plus qu’après mes rêves, de Bruno Combes (sortie prévue le 2 mai)

« Je m’appelle Louane, j’ai dix-huit ans. Ma vie est facile, enfin, je l’ai cru ; je ne me suis jamais vraiment posé la question. Jusqu’au jour où…

Je m’appelle Laurene, j’ai trente-neuf ans. J’ai cherché le bonheur et, en même temps, je l’ai fui dès qu’il s’approchait. Jusqu’au jour où…

Je m’appelle Louise, j’ai soixante-dix-sept ans. Mon existence m’a comblée et a été d’une parfaite tranquillité. Jusqu’au jour où…

Nous ne nous connaissions pas. Rien ne laissait prévoir l’aventure que nous allions partager. Nos vies allaient en être bouleversées.

Trois femmes, trois solitudes,
mais un point commun :
elles ne veulent plus renoncer à leurs rêves. »

*Pour les amateurs de voyages dans le temps, l’espace et les univers magiques… 

La Bibliothèque de Mount Char, de Scott Hawkins (sortie prévue le 2 mai) 

« Carolyn était une jeune Américaine comme les autres. Mais ça, c’était avant. Avant la mort de ses parents. Avant qu’un mystérieux personnage, Père, ne la prenne sous son aile avec d’autres orphelins.

Depuis, Carolyn n’a pas eu tant d’occasions de sortir. Elle et sa fratrie d’adoption ont été élevés suivant les coutumes anciennes de Père. Ils ont étudié les livres de sa Bibliothèque et appris quelques-uns des secrets de sa puissance. Parfois, ils se sont demandé si leur tuteur intransigeant ne pourrait pas être Dieu lui-même.

Mais Père a disparu – peut-être même est-il mort – et il n’y a maintenant plus personne pour protéger la Bibliothèque des féroces combattants qui cherchent à s’en emparer.

Carolyn se prépare pour la bataille qui s’annonce. Le destin de l’univers est en jeu, mais Carolyn a tout prévu. Carolyn a un plan. Le seul problème, c’est qu’en s’acharnant à créer un nouveau dieu elle a oublié de préserver ce qui fait d’elle un être humain. »

Le destin d’Oricha – Tome 1 : De sang et de rage, de Tomi Adeyemi (sortie prévue le 2 mai) 

 » Il fut un temps où la terre d’Orïsha était baignée de magie. Mais une nuit, tout a basculé, le roi l’a faite disparaître et a asservi le peuple des majis. Zélie Adebola n’était alors qu’une enfant. Aujourd’hui, elle a le moyen de ramener la magie et rendre la liberté à son peuple ; même si face à elle se dresse le prince héritier du trône, prêt à tout pour la traquer. Dans une Afrique imaginaire où rôdent les léopardaires blancs et où les esprits ont soif de vengeance, Zélie s’élance dans une quête périlleuse… »

Ce sera tout pour moi aujourd’hui ! Alors … êtes-vous tenté(e)s par un livre ? Si oui, lequel/lesquels ? ^^

A bientôt et d’ici là, portez-vous bien !

Clémence.

Clémence
<p>Rédactrice et administratrice du blog.</p> <p>Une amoureuse des livres, au service d'autres amoureux des lettres !</p>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top