Les chroniques

Hadès et Perséphone – Tome 1

Humpf il paraît qu’il faut présenter la petite nouvelle… allons-y gaiement ! Jeune (enfin je crois) femme (ça, j’en suis sûre) de 27 ans, je suis ici pour rejoindre les copains et faire quelques chroniques sur des histoires publiées sur les plateformes (je laisse les livres publiés à d’autres que moi). Si tu as des suggestions fyctia/wattpad je suis preneuse, mais ne me contacte pas en me vendant ton histoire si tu as peur des critiques. Je ne triche pas, je ne mens jamais, et je ne fais pas dans la dentelle lors de mes retours. Si tu n’aimes que les compliments, tu peux passer ton chemin. Je n’ai bien sûr pas la science infuse, mon avis n’engage que moi, moi, et moi-même.

Passons aux choses sérieuses… LA CHRONIQUE. Bon, bon bon… soyons honnête j’ai mis trois plombes à me décider sur quel bouquin j’allais faire ma chronique. J’en ai des tonnes dans ma liste Wattpad (beaucoup trop). Puis après moult réflexions j’ai porté mon choix sur une œuvre que j’ai découverte sur Fyctia et dont je suis tombée amoureuse. Il s’agit de Hadès et Perséphone – Tome 1 (oui, oui il paraît qu’il y a un tome 2, mais j’ai beau harceler l’auteur à ce sujet, rien ne vient… je vais devoir me montrer plus persuasive). Bookofsunshine est allée en finale du concours (N)ever avec cette histoire, elle a perdu, j’ai chialé, mais je m’en suis remise puisqu’elle a fini par poster l’histoire complète sur wattpad (avant d’en retirer une partie et de finalement tout reposter). J’ai donc pu avoir ma fin et pu assouvir ma curiosité. Bref, cessons ce blabla inutile. Voilà quelques statistiques. Hadès et Perséphone c’est pas loin de 600.000 lectures et 52.000 votes (pas mal hein ?), elle le mérite. J’espère un jour pouvoir tenir son livre entre mes mains. Je vous lâche le résumé afin de vous donner l’eau à la bouche et après on reprend mon speech.

« Après une rupture douloureuse, à vingt-trois ans, Abigail décide de changer de vie. Sa seule issue : s’éloigner de sa ville natale empreinte de souvenirs.
Par un concours de circonstances, elle se retrouve à partager une colocation avec deux étudiants aux personnalités bien différentes. Ils sont beaux, ils sont adulés, et l’un d’eux va lui faire vivre un véritable cauchemar.
Sa première idée, reculer…mais, après tout, on ne vit qu’une fois ? »

J’avoue que c’est uniquement le résumé qui m’a poussée à lire à la base. Avant ça j’avais un gros problème avec le titre (oui je sais, c’est mal de s’arrêter à ça), mais bon, on était en plein concours Fyctia, et je marche beaucoup au feeling. En voyant Hadès et Perséphone, je me suis dit « WTF ? La meuf parle de mythologie dans une New Romance ? » donc j’ai boudé l’histoire très longtemps. Puis, plus les semaines avançaient, plus elle gagnait de places dans le classement, alors j’ai été intriguée. J’ai lu le résumé et j’ai changé d’avis. NE FAITES PAS COMME MOI. Ne restez pas bloqué(e)s par le titre qui ne représente pas le roman. C’est un simple clin d’œil à l’histoire du frère de Zeus et de son épouse qui colle très bien à l’histoire d’Abigail et Jayden (OMG Jay, Jay, Jay… nous y reviendrons).

Pour ce qui est de mon ressenti, j’ai tout de suite accroché à la plume de l’auteure. C’était fluide, drôle et addictif. Il y avait une quinzaine de chapitres quand j’ai commencé et j’ai tout lu d’une traite. Puis j’attendais avec impatience la suite (une vraie droguée). L’histoire se déroule autour du trio improbable que forme Abigail (la fille perdue), Jayden (le cauchemar) et Jonas (leur coloc et meilleur ami de Jay). Ce n’est pas un triangle amoureux ! Ne vous méprenez pas (même s’il y en un qui se glisse par la suite), ça n’a rien à voir. Même si pour certains, cette histoire reprend des codes bien connus en NR (voire clichés diront d’autres), ça fonctionne. Totalement. Tout simplement parce que les personnages sont attachants et qu’il y a de rebondissements constants. On ne se lasse jamais de les voir se déchirer et s’aimer au fil des pages. Jayden est un héros masculin très complexe si on prend la peine de s’attarder dessus. Oui il est beau, oui c’est un connard, mais il est aussi très torturé. On ne peut pas s’empêcher de l’aimer malgré ses comportements douteux. Quant à Abi, c’est son passé douloureux qui nous fait compatir. Ses moments de doute, d’hésitation, dévoilent une femme fragile, mais avec un caractère bien trempé comme on les aime. Sans parler de Jonas qui est pour moi un coup de cœur énorme. Ce type mérite son histoire. Il est une vraie bouffée d’oxygène dans les moments les plus durs et les plus sombres. La tension sexuelle qui lie Abi et Jay est juste dingue (il n’y a pas pour autant 8000 scènes de sexe hein) et nous garde en haleine tout au long du récit. Je ne vous spoilerai pas la fin ni les rebondissements (je ne suis pas débile), je vous invite à aller découvrir l’histoire par vous-même. À vous plonger dans le monde de ce groupe d’amis tous plus fous les que les autres et à apprécier la plume de l’auteure. Commencer c’est l’adopter.

Je suis consciente que quelques points de la personnalité d’Abigail pourront poser problème à certains lecteurs. Elle n’est pas parfaite, elle fait des erreurs (morales pour la plupart), mais elle n’est pas méchante (juste paumée). Je préfère toutefois le préciser afin que vous ne soyez pas choqué(e)s ou mal à l’aise dans certaines situations. Si vous espérez une fille prude, sage et irréprochable, cette histoire n’est pas pour vous. Mais si vous aimez les héros, les vrais, bien ancrés dans la réalité, alors foncez.

Je vous lâche le petit lien qui va bien :
https://www.wattpad.com/story/135180282-had%C3%A8s-et-pers%C3%A9phone-t1

J’espère que mon style un peu décalé aura plu à certains et n’aura pas trop perturber les autres =). Je vous retrouve dans le courant du mois pour une nouvelle chronique sur… un indice ? Allez d’accord, il paraît que le héros est un vrai lion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top