Les chroniques

The element (T1 : The air he breathes), de Brittainy C. Cherry

Avec quelques années de retard, je me suis enfin plongée dans la série The elements. Eh bien… quelle découverte ! Mon cœur a chaviré, vogué pour finir bouleversé.

*Commençons par quelques bases…

Titre : The air he breathes (Série : The elements)

Auteur : Brittainy C. Cherry

Maison d’édition : Hugo Roman

Prix : 7,60€ (version poche)

Résumé : 

« Retrouveront-ils goût à la vie ?

Ils sont en deuil tous les deux, et vont tenter de réapprendre à vivre. Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues. 

Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n’ont rien en commun à part leur passé douloureux. 
Elle a choisi de continuer à vivre, ne serait-ce que pour sa petite fille Emma. 
Il a choisi de s’extraire du monde. 

Mais Elizabeth ne l’entend pas de cette façon. Elle sait qu’ils sont tous les deux en miettes et qu’ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes. C’est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route. 
Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.vont endurer vont le fortifier. »

*Mon avis ?

Je vous l’accorde, le résumé peut apparaître des plus clichés. Et pourtant, cette histoire possède ce grain d’originalité en plus…

De quoi ça parle ?

L’intrigue est portée par deux personnages : Tristan et Elizabeth. Ces deux sont brisés, et encore le mot est faible pour décrire l’état de leurs cœurs. Ils ont perdu la foi en l’amour, voire même en la vie. Leurs âmes se sont égarées, perdues, sont portées disparues. Jusqu’à ce qu’ils deviennent voisins. Jusqu’à ce que leurs flammes éteintes provoquent une étincelle. Parviendront-ils à reprendre vie aux côtés de l’autre ? That is the question.

Les plus…

J’ai aimé The air he breathes parce que c’est une histoire qui promeut l’amour envers et contre tout. Il n’est pas question ici de déluges de sentiments ou de discours mielleux. Non, il est question ici de toutes les formes d’amour qui existent : l’amour patient, l’amour d’un parent, l’amour d’un enfant, l’amour que l’on porte à ceux partis trop tôt… Le message est centré sur l’amour, sur ce qu’il peut détruire mais aussi ce qu’il peut aussi reconstruire.

Pas après pas.

Marche après marche.

Souffle après souffle.

L’écriture est très belle, très simple et aguicheuse. En un claquement de doigts, 100 pages sont passées et il en fut de même pour les suivantes. C’est un livre que je relirai avec plaisir, puisque mon cœur s’y est greffé.

Les personnages sont beaux. Leur relation est complexe, tant complexe qu’il faut la lire, que dis-je la vivre pour la comprendre. Elle paraît invraisemblable de l’extérieur mais tellement vraisemblable de l’intérieur.

Ajoutez à cela d’autres personnages annexes utiles à l’histoire : les voisins attentionnés, la fille d’Elizabeth, le vieux fou de la ville… Tout ce beau monde aide les héros à avancer dans leurs vies.

The air he breathes est une histoire de reconstruction, de reconquête de soi mais aussi de la foi en l’amour.

L’auteure a même prévu des rebondissements et des grands moments de suspens. Pour les plus cardiaques d’entre vous, accrochez-vous !

Les moins…

La tristesse et la profondeur des désespoirs des héros aurait pu être creusées, pour provoquer un torrent de larmes de notre côté.

J’aurais aimé aussi que l’ambiance soit plus grave lors de l’arrivée de l’élément perturbateur.

En résumé…

J’ai dévoré cette histoire. C’est une romance comme je les aime, celles pour lesquelles je me passionne et qui m’empêchent de dormir. C’est beau, c’est touchant, c’est bouleversant. J’en redemande et c’est pourquoi je vais m’empêcher de lire les tomes suivants !

Qui parmi vous l’a lu ? Vous en avez pensé quoi ? 

Ce sera tout pour moi ! 

A bientôt, et d’ici là, portez-vous bien !

Clémence.

Clémence
<p>Rédactrice et administratrice du blog.</p> <p>Une amoureuse des livres, au service d'autres amoureux des lettres !</p>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top