Les chroniques

Chronique de l’été#3 : After Saison 3 de Anna todd

Yo les amoureux des lettres, c’est squatteur san au stylo. Aujourd’hui, nous poursuivons nos chroniques de l’été et ma découverte d’After, avec une critique de la saison 3.

Résumé
Le caractère ombrageux d’Hardin continue à lui jouer des tours, et il échappe de peu à l’expulsion de l’université. De son côté, Tessa retrouve son père par hasard au détour d’une rue. Hardin, toujours aussi ingérable, ne facilite pas cette entrevue inopinée. Tessa va devoir affronter la plus douloureuse des questions : Hardin pourra-t-il s’ouvrir un jour ? Un week-end chez le père d’Hardin est l’occasion rêvée pour se recentrer sur leur histoire. La rencontre de Riley et de Lillian va leur en apprendre bien plus que toutes leurs querelles. Pourtant, le départ pour Seattle approche… C’est le moment de prendre les bonnes décisions. Mais Hardin est-il seulement capable de mettre ses démons de côté pour suivre Tessa ? Le besoin passionné d’être ensemble sera-t-il plus fort que tous les obstacles ?

Commençons par parler d’une répétition scénaristique présente déjà dans le tome 1, 2 et encore plus exagérée dans ce tome : leurs disputes incessantes. Hardin et Tessa sont tout le temps fâchés durant ce tome. Les rares trêves sont généralement synonymes de tensions. Je n’ai rien contre la dramaturgie mais le problème, c’est qu’ils se disputent toujours pour les mêmes raisons.

Un départ à Seattle

Theresa veut partir vivre à Seattle. Hardin, lui, veut repartir en Angleterre. Sujet de discorde assez sérieux et qui justifie leurs prises de tête constantes. Ces dernières témoignent d’une réalité : Hardin n’a jamais pensé aux envies de Tessa (autres que sexuelles). Il ne lui fait que lui donner des ordres, et Theresa l’écoute presque toujours sauf en ce qui concerne Seattle. Je n’avais pas remarqué qu’elle rêvait d’aller Seattle à ce point. Il faut dire qu’elle se retrouve souvent au second plan pour laisser de la place à Hardin…
Le vrai problème sous-jacent à la question « Seattle » est : Est-ce qu’Hardin est prêt à s’oublier et changer pour être avec Theresa ? Theresa prendra-t-elle une décision pour elle, en dépit de l’opinion d’Hardin ?
Cette question est le fil conducteur de ce tome. C’est intéressant mais les répétions sont nombreuses. Par conséquent, histoire de diversifier son histoire, l’auteure est obligée de rajouter des intrigues un peu sorties de nulle part…


Les intrigues sorties du chapeau

Elles ne sortent pas vraiment de nulle part ! Mais le récit est centré à un tel point sur les tourtereaux, que le lecteur en oublie le monde extérieur. Si bien que l’on ne se souvient pas des anciennes péripéties, et que l’ajout de nouvelles intrigues est brutal.
C’est dommage. La plupart des intrigues présentées dans ce tome sont plutôt intéressantes, et elles sont une force pour l’ensemble.
Les intentions de l’auteure m’ont apparu assez clairement. Elle cherche à mettre les personnages face à tous leurs problèmes en posant cette question de Theresa et de son déménagement. En parallèle, elle amorce un changement psychologique chez eux. Ce changement se fait principalement aux travers des différentes rencontres.


Le retour du paternel

La première rencontre qui provoque une évolution, c’est celle avec le père de Theresa. Un alcoolique et sdf. Cet homme qui a quitté sa famille alors que Tessa n’était qu’une enfant. Il buvait et battait sa femme. Cet homme met en exergue son comportement avec les hommes.
En plus de souffrir d’un manque d’affection qu’elle cherche à combler avec son copain.  Après tout le mal qu’il lui a fait, elle a l’espoir que son père va changer pour elle. Tout comme elle espère toujours que Hardin va changer par amour pour elle.

Le père de Tessa est aussi là pour faire un parallèle (pas très discret) avec Hardin. Il représente ce fantôme du futur qu’Hardin pourrait devenir s’il ne change pas. D’ailleurs, ils s’entendent assez vite, picolent et font des bêtises ensemble. Donnant l’impression que Tessa est la mère de son père et de son copain, ce qui est un peu malsain comme image.

Zed le friendzonné

Un autre personnage qui aide au développement des personnages est Zed. Zed provoque Hardin, et ce dernier jaloux comme un poux ne le supporte pas. Ses crises de jalousie à répétition le rendent énervant et obsessionnel. Seulement à coup de cris et de larmes, Hardin fait bien plus de mal à son couple que Zed ne pourrait le faire – d’autant plus que Zed reste en retrait et n’apparaît généralement que quand Tessa le réclame -.

En ce qui concerne Tessa, Zed fait ressortir chez elle deux émotions : son amour pour Hardin et le contrôle qu’il a sur elle. Elle arrête d’être amie avec Zed, juste pour ne pas alimenter la jalousie de son copain. De plus, il est clair que Zed n’a jamais eu de chance avec elle, même quand Hardin n’est pas dans les parages leur rapprochement est bénin et se pose juste aux limites de l’amitié. La jalousie de notre héros en est d’autant plus agaçante.

Des amis de vacances

Trois autres personnages permettent aux couple d’évoluer dans leur histoire. Ils apparaissent lors d’un week-end.
Tout d’abord, il y a Lilian. Lilian est une fille ressemblant à Tessa, tant dans l’attitude que le comportement. C’est une amie de la famille du père d’Hardin (comme par hasard…). Elle devient amie avec Hardin quelques jours et ce dernier l’utilise pour rendre Tessa jalouse lors d’un dîner.
Lilian le conseille et lui fait comprendre que Theresa ne lui est pas acquise. Si Lilian est si bon conseil, c’est parce que sa copine est le double d’Hardin en fille – à noter que c’est une belle facilité scénaristique -. Elle montre aussi à Hardin combien son comportement est destructeur.

Hardin rencontre aussi la copine de Lilian et voit en elle un autre fantôme de son futur proche. Elle est le copain qu’il pourrait être s’il se repentit.

De son côté Tessa rencontre un serveur avec qui elle passe un bon moment. Ce personnage lui fait comprendre combien sa relation avec Hardin est compliquée.

Le couple se réconcilie peu après ces rencontres. Le problème, c’est que leurs bonnes résolutions ne durent même pas le temps d’une nuit. Hardin faisant une autre crise de jalousie envers le serveur, traitant une nouvelle fois Tessa de tous les noms possibles. Les deux tourtereaux se font alors encore la gueule.

Finalement, même après ces rencontres, il n’y aucune évolution – ou du moins de très petites – !

Enfin un changement ?

Pour voir un réel changement, il faut attendre la fin et son élément perturbateur – que je ne raconterai pas -. Ce dernier semble encore être sorti de nulle part. Mais, ce dernier aide les deux personnages à se réconcilier. Pourtant, au lieu de se remettre ensemble, Tessa décide de prendre une pause et la voilà qui part pour Seattle sans Hardin ! Hardin quant à lui va amorcer une remise en question, je n’en dirai pas plus.

Conclusion

Eh bien… il en aura fallu du temps pour voir ne serait-ce qu’une ombre d’évolution !
Comme je l’ai dit dans la critique précédente, le roman est écrit comme une série. Toutes les péripéties du livre sont là pour faire attendre le spectateur en attendant le grand final et pour apporter des indices, renforçant la construction de l’intrigue au fur et à mesure.
Mais dans ce livre, le remplissage est souvent lourd et répétitif. Il donne en plus donner l’impression que l’oeuvre est longue et ne raconte pas grand-chose.

Toutefois, après lecture, j’ai quand même vu que l’auteure savait rendre son récit dynamique. De plus, quand on lit, on ne réfléchit pas à tout l’ensemble, ce n’est qu’une fois que le livre est refermé que l’on pense à la construction du roman.
Un autre point fort de l’histoire est Hardin. Je me demande s’il va changer, et si oui, comment. Je me demande s’il va vraiment devenir quelqu’un de bien ou se faire dévorer par sa colère et ses vices.
Pour Tessa, c’est dommage mais je ne me pause aucune question quant à son avenir. L’auteure l’a rendue malheureusement complètement secondaire dans le récit, en la faisant trop graviter autour de son copain. Elle ne semble n’être qu’un outil pour aider Hardin à évoluer.

En conclusion, l’histoire tourne en boucle, mais son dynamisme et mon envie de découvrir la fin font que j’ai envie de lire la suite !

Désir de rêveur

Desir De Reveur
<p><em>Rédacteur et squatteur du blog à le petite semaine.<br /> </em></p>
https://www.youtube.com/channel/UC62XcZ3cjRremftRy5FP4iQ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top